Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 30 juillet 2015

L'album de la semaine - Serge Gainsbourg : Le poinçonneur des lilas

_________________
_________________

mercredi, 29 juillet 2015

INA (1974) Jacques Dutronc, Serge Gainsbourg et Jane Birkin

INA (1989) Jacques Higelin et Jane Birkin "Fuir le bonheur"

INA : Serge Gainsbourg France Gall "Les Sucettes"

mardi, 28 juillet 2015

INA (1978) Jane Birkin "Ex fan des sixties"

INA (1964) France Gall "N'écoute pas les idoles"

lundi, 27 juillet 2015

INA (1986) Interview de SERGE GAINSBOURG par BERNARD PIVOT

jeudi, 23 juillet 2015

L'actualité de la chanson française du 13 au 23 juillet (mise à jour)

Les vidéos de l'été : parcours varié dans les archives de l'INA avec, entre autres, Gainsbourg, Trenet, Béart, Julien Clerc et quelques autres. Mais aussi en vidéo avec Agend'Arts une belle salle chanson de Lyon.... et cette revue de presse et du web reprendra réellement à partir du 24 août.

Hexagone - Guillaume Lloret raconte Agend’Arts, une salle de quartier pour les artistes lyonnais

Il y a à Lyon deux salles de spectacles où il est possible d’écouter 2 ou 3 fois par semaine de la belle chanson française. J’ai déjà parlé ici d’A Thou Bout d’Chant qu’une nouvelle équipe est en train de prendre en main. La seconde salle est Agend’Arts, dont on va parler longuement avec Guillaume Lloret qui en est le responsable. Cet entretien est l’occasion de découvrir l’histoire de cette salle que rien ne prédestinait à devenir un rendez-vous de qualité pour les amateurs de chanson. Salle devenue le centre d’un réseau de quartier, en l’occurrence la Croix-Rousse, où la densité d’artistes est particulièrement élevée.

A la une

C'est déjà ça - Higelin en studio vers un vingtième album

L'autre Grand Jacques revient. Après le très beau..."Beau repaire" et une longue tournée, Higelin est déjà en route vers un nouveau disque. L'annonce est originale: elle est faite par Mahut, l'immense percussionniste et historique compagnon de route du chanteur. Verbatim qui se suffit à lui-même...

21, 22 et 23 juillet

Hexagone - Une femme mariée – Enfin septembre

Elle s’appelle Une femme mariée mais c’est pas son vrai nom. Dans la vraie vie, elle répond au patronyme de Constance Petrelli et c’est quand même un blase qui a de la gueule. Comme ses chansons qui n’en manquent pas non plus. De gueule.

Constance a monté son projet chanson « Une femme mariée » en 2005. Le nom en hommage au film de Godard. Il y a pire références ciné, tu l’avoueras. Du ciné, genre années 60 et en couleurs, c’est un peu le film qui se joue devant nos yeux à l’écoute des chansons de Constance. Après un premier EP, toujours en 2005, Constance Petrelli sort son premier album, Les mauvais garçons, en 2009. Onze titres qui montrent la voie empruntée par cette femme bien mariée avec une pop vive et efficace.

Nos Enchanteurs - 10 raisons (plus ou moins bonnes) de se rendre à Barjac

Y rencontrer les amis. C’est le rendez-vous annuel de qui aime la chanson « de parole » (dite aussi « chanson-française-de-qualité » ou « chanson à texte » comme s’il en existait sans). D’une année l’autre, on s’y retrouve, les tempes plus blanchies que la fois dernière, sans toutefois amener avec nous la relève espérée. Bien sûr on y devise chanson : c’est la menue monnaie de Barjac. Mais pas que. On s’inquiète des absents, qui ont forcément tort. Chaque année, on compte les disparus. Là je serai triste de ne plus voir l’ami Jean Florin, de Montbrison. Un de moins pour faire agréable et pertinent chorus.

Le Figaro - Françoise Hardy, atteinte d'un cancer, arrête la chanson

La chanteuse de 71 ans, qui souffre d'un lymphome, confie avoir tiré un trait sur sa carrière longue de cinquante ans

«C'est curieux car j'ai toujours vécu en sachant de quoi j'avais envie et là, pour la première fois, je ne vois pas ce que je pourrais faire», confiait l'interprète de Message personnel en recevant l'AFP il y a quelques jours dans la chambre d'une clinique francilienne où elle récupérait de nouvelles séances de chimiothérapie.

Le Télégramme - Vieilles Charrues. Un géant aux pieds d'argile

Avec 60.000 spectateurs ce samedi, on imagine des caisses bien pleines et un succès assuré. L'image qui colle aux Vieilles Charrues est tenace mais la réalité est un peu plus complexe. Le plus gros festival de France est en fait un colosse aux pieds d'argile qui, chaque année, doit batailler pour équilibrer son budget. Un exploit permanent

Hexagone - Erwan Pinard, prof et chanteur, « une complémentarité nécessaire »

Erwan Pinard chantait récemment au Bal des Fringants, une petite salle de spectacle dans les Pentes de la Croix-Rousse à Lyon. Une belle occasion pour prendre rendez-vous avec l’artiste. On s’est retrouvés quelques jours plus tard pour échanger librement sur ses métiers (il est prof en collège en même temps que musicien), sur ses albums et son parcours dans la chanson.

19 et 20 juillet

Hexagone - Mick à Avignon – Session 1 : Emanuel Bémer

Et me voilà à Avignon, une année de plus. Il fait chaud (plus que l’an dernier !), le programme du off comporte un grand nombre de spectacles (plus que l’an dernier !), beaucoup de monde dans les rues (par rapport à l’an dernier ? je ne sais pas, je n’ai pas compté !). Je prends l’apéro à côté de théâtreux parisiens et j’entends « si tu veux te faire voir par le métier il faut venir à Avignon, tout Paris est là, tu vois tout le monde.» Je ne connais pas beaucoup de parisiens et encore moins de théâtreux parisiens et si j’en ai peut être croisés, je n’ai pas parlé à un seul (vu que je ne les connais pas !). Je vis à Toulouse et je vais voir quelques concerts chanson. Et bien c’est pareil, en deux jours, j’ai croisé le tout Toulouse de la chanson ou plus précisément le tout Bijou : l’ancien patron, le nouveau, le chargé de com, l’ingé son, un chanteur toulousain passé au Bijou, un artiste parisien passé au Bijou cette saison !

Télérama - Kent, Intégrale des albums studio 1982-2013

On a tendance à l'oublier, mais au tournant de la décennie 90, Kent fut l'un des artisans du renouveau d'une chanson en français, assumant une tendresse ni mièvre ni ringarde (avec le recul, on est frappé de voir à quel point là aussi il s'inscrivait dans les pas d'Higelin).

Télérama - Gainsbourg and The Revolutionaries

Les albums reggae du plus rasta des chanteurs français réédités, enrichis d'inédits et de versions dub.

A la fin des années 1970, Gainsbourg a besoin de relancer une carrière en eaux basses et débarque en Jamaïque avec un chèque en blanc pour la fine fleur des musiciens de studio de King­ston. Des Clash à Police, le reggae est en vogue, mais il semble taillé pour la poésie percussive, les rimes torrides et la diction nonchalante du Français. Rien n'a été composé à l'avance. Tout se joue en une nuit d'écriture stressée et quelques jours d'enregistrement pendant lesquels la personnalité de Gainsbourg maraboute les musiciens locaux, Sly and Robbie en tête, qui tiennent Aux armes et cætera pour « le meilleur album reggae d'un non-­Jamaïcain » (comprendre un Blanc).

RFI - Quelque chose en nous de Johnny, Dernière soirée des Francos de La Rochelle

Johnny Hallyday a clôturé les 31e Francofolies de La Rochelle par un beau concert le 14 juillet, avant le feu d’artifice. Le festival qui a fait revenir le chanteur sur sa grande scène dix-neuf après son dernier passage, affiche une édition plutôt au beau fixe et des projets de voyage vers la Bulgarie.

Nos Enchanteurs - Blanzat 2015. Jamait en gueule d’amour

Il y a sur cette scène, en ce répertoire, un peu beaucoup du cinéma romantique et réaliste d’avant guerre. Jamait en gueule d’amour à la Gabin, casquette de rigueur et mélodrames. Tout ou presque ici est fait d’amours blessés, meurtris, qui parfois, souvent, se sont fait la belle. De manque d’amour aussi, de désirs : « Caresse moi caresse moi / Ne laisse pas ce jour vieillir / Sans poser avant qu’il n’expire / Tes mains sur moi / Caresse moi… » D’infinis regrets.

Hexagone - Le Mad aux Francos – Episode 2 : Clarika, Daphné et Christine, toutes des reines !

Eh toi ! Oui, toi l’hexagonophile invétéré(e) ! De deux choses l’une, soit tu es francos-maso compulsif ou alors, grave traumatisé par ces interminables sagas estivales que tu contemplais à la téloche, lorsque tu étais un gniard boutonneux. Si tu te reconnais dans la seconde option, ne compte pas trop sur Le Mad pour te la jouer sous le soleil…

17 et 18 juillet

C'est déja ça - Francos 2015: quelques impressions et clichés

La 31e édition des Francofolies de La Rochelle se terminent ce soir, notamment par le Barnum de la grande scène, rassemblant Noah et Hallyday. Il était plutôt conseillé de se glisser dans le théâtre Verdière de la Coursive où se succédaient Luce et Mathieu Boogaerts suivis d'Alain Chamfort, puis Jeanne Added et Claire Diterzi. Ou alors l'inratable parce que somptueux spectacle de Stefan Eicher et ses automates, précédés du précieux Ben Mazué. En attendant, retour sur les trois premiers jours...

C'est déja ça - Babel, "chant-son" habité

De passage aux Francofolies de la Rochelle, l'inclassable quartet angevin a démontré combien sa pièce montée chanson-électro-scratch est toujours plus appétissante 

Le Mad aux Francos – épisode 1 : Emilie Marsh en showcase

Hexagonaute chéri(e), mon amour*… Tu vas être fort marri d’apprendre que celui qui s’est auto-proclamé envoyé spécial d’Hexagone aux trente et unième Francofolies de la Rochelle, est en fait le moins qualifié au sein de ce beau webzine, entièrement dévoué à la « Cause », pour te raconter LE festival de la chanson française.

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (5) : Bolée initiale, écriture et Dragues

Retour chez l’ami Allain après quatre mois et demi sans article sur ce blog, qui pourraient inciter à penser « Y’a rien qui s’passe » (sur Facebook, j’ai prévenu que nous sommes en train de vendre notre trois pièces de 70m2 à Ménilmontant en vue de notre déménagement à Bordeaux et que si ça vous chante, il suffit de me contacter en privé)… Bref, après les trois extraits d’entretien datés de janvier 1987, où le chanteur parle de ses débuts à Paris et de son rapport à l’écriture, suit un autre inédit, vocal celui-là.

16 juillet

Hexagone - Avignon Off : un grand festival de … chansons !

Du 4 au 25 juillet le festival d’Avignon Off présente plus de mille spectacles. Et qui dit festival d’Avignon dit théâtre. Moi je te dis qu’Avignon est un grand festival chanson et je vais te le prouver. Une affiche de plus de 30 artistes ou groupes et quelques spectacles en catégorie « théâtre musical. » Chaque spectacle est joué en moyenne 15 fois au moins. Donc plus de cinq cent concerts proposés. Quel festival dit plus ? Et vise un peu, ci dessous, les artistes présents.

Nos Enchanteurs - 11e Rencontres Marc-Robine : la belle affiche que voilà !

On peut ne pas le connaître, comme quand on habite une rue et qu’on ne sait même pas qui est celui ou celle qui lui a donné son nom. Lui c’est Marc Robine et un élégant festival porte son nom : Les Rencontres Marc-Robine, à Blanzat, près de Clermont-Ferrand. Marc Robine fut un génial touche-à-tout de la chanson, au service de la chanson. Chanteur-musicien lui-même, qui débuta dans la musique traditionnelle. C’est même sur des airs trad’ qu’il chanta Gaston Couté. Journaliste de la chanson, il fut une des plus grandes plumes de Chorus, jusqu’à sa disparition en 2000. Conférencier et historien de la chanson, direction de collection chez EMP, il nous laisse des ouvrages et anthologies formidables. Biographe, il signa des livres d’importance.

Du 13 au 15 juillet

C'est déjà ça - Thiéfaine, chevalier indestructible et poète rock

L'un des plus fidèles artistes des Francofolies s'est produit en clôture de la soirée de samedi sur la grande scène, à la tête de son dernier et magistral album. Une heure et quart puissante et enlevée, balayant trente ans de chansons hors-normes.

C'est déjà ça - Alexis, le mauvais sujet surtout pas repenti

Alexis HK a livré aux Francos dimanche un condensé de son spectacle autour de Brassens, "Georges et moi". C'est déjà un bonheur de finesse, d'humour et d'inspiration

C'est déjà ça - Raphaël réinvente Manset, sobre et magique

Grand moment de (re)création tout à l'heure sur la scène de la Coursive aux Francofolies 2015: Raphaël a livré une version folk-rock intense de "Matrice", un des albums-phares de Gérard Manset.

Hexagone - Benjamin Biolay chante Trenet aux Folies Bergères

Benjamin Biolay était aux Folies Bergères pour deux dates consécutives, le 29 et 30 juin afin de nous faire découvrir ses reprises de Charles Trenet. Il était accompagné d’un orchestre où toute la famille des violons était présente, ainsi que du guitariste Nicolas Fiszman et du batteur Denis Benarrosh. L’artiste auteur, compositeur vient pour la première fois proposer un album de reprises. Surprenant au premier abord, mais pas tant que cela venant de la part de ce touche-à-tout. Quand certains reprennent Goldman ou Renaud, surfant sur les tendances actuelles en y apposant des voix jeunes et connues, Biolay, reprend un chanteur qui lui tient à cœur. Plusieurs générations nous séparent de Charles Trenet, autant dire que Benjamin est loin de suivre cette vague commerciale, à tel point qu’on craint le flop. Pourtant, cela ne l’a pas empêché de faire salle comble, probablement parce qu’il fait ce qu’il aime avant tout.

Nos Enchanteurs - Pourchères 2015. Michèle Bernard : l’amour et tout ce qui s’ensuit !

Comment dire la belle, la superbe cohérence de cette Chansonnade 2015 ? Seulement rappeler que Michèle Bernard en était le fil rouge, que tous les artistes présents étaient liés par l’amitié qu’ils portent à la Mimi de Saint-Julien. Alors, tel un 14 juillet tirant ses plus beaux feux d’artifice, Pourchères s’est achevé sur la brillante prestation de Michèle Bernard. C’est ce concert qui a rassemblé le plus de monde.

mercredi, 15 juillet 2015

INA : Brigitte Bardot "Harley Davidson" (1968) chanson de Gainsbourg filmée par François Reichenbach

dimanche, 05 avril 2015

L'actualité de la chanson française du 30 mars au 5 avril (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine : Zoufris Maracas - Et si demain

Pierre Vassiliu, Les années cabaret : Pierre Vassiliu, vol. 1

Le clip de la semaine : Zaza Fournier, Garçon

Une journée en vidéo : Vendredi avec HK & les Saltimbanks pour leur nouvel album "Rallumeurs d'Etoiles". Et tout le week-end de Pâques avec les artistes présents dans le nouveau numéro de Francofans comme Zoufris Maracas, Fabien Boeuf, Yoanna, Pierre Vassiliu.....

A la une

Télérama - A écouter : Emilie Simon, privée d'ordinateurs

La petite reine de l'électro pop, depuis longtemps passée maître dans le maniement des sons synthétiques et des ordinateurs, vient de donner un concert semi acoustique dans un club de Wuhan, en Chine. Volonté de se métamorphoser ? Pas vraiment. C'est parce que son régisseur n'a pas pu arriver à temps – avion dérouté pour cause de météo capricieuse – que la chanteuse et ses musiciens se sont retrouvés privés d'ordinateurs. Obligés de se réinventer. En intégrant notamment dans leur set une flûte chinoise traditionnelle, qu'Emilie Simon a appris à dompter au pied levé... En deux heures, une dizaine de chansons ont été entièrement réorchestrées.

5 avril

Nos Enchanteurs - Louis-Noël Bobey, rim’ ailleurs

27 mars, café culturel « Chez ta mère », Toulouse,

Le lieu Chanson toulousain – celui qui grimpe, qui grimpe… – ne pouvait bien longtemps ignorer ce petit gars venu du Jura, mais plus sûrement tombé, sans crier gare, d’une autre galaxie. Bien entendu, on lui trouve aisément des grands frères ou des copains en la matière, un Jérôme Pinel, celui de Strange Enquête, un Lantoine, un Couté pour le patois, savoureuse langue de chez nous, d’où que nous soyons dans notre hexagone, et de bien plus loin puisqu’il nous fait faire aussi un détour par Montréal (il arbore un tee-shirt estampillé Québec) !

Hexagone - Geneviève Morissette, de la barge au Forum

Geneviève Morissette. On l’a vue en février dernier, sur la Dame de Canton, lors de la seconde soirée Chanson Française, organisée par le collectif des Beaux Esprits. Ces Beaux Esprits, à l’occasion, on leur réservera un papier tout particulier rien que pour eux parce qu’avec leur moyens et leur bel esprit au pluriel, il font pour la chanson de bien belles choses. Notons juste, pour l’heure, que les Beaux Esprits, c’est une espèce de maison bleue virtuelle (pas si virtuelle que ça d’ailleurs !), où ceux qui vivent-là ont jeté la clé. Des artistes avec tous des projets persos mais regroupés autour d’un collectif pour faire naitre des collaborations, peut-être même réfléchir. Moi, ça me rappelle un peu la clique à Breton et les Surréalistes qui se réunissaient pour faire des expériences sur l’écriture automatique et tout ça. Il y a un quelque chose comme ça chez eux. Eux, c’est Florent Nouvel, Pierrot Panse, Monsieur Copain et pas mal d’autres et pas des moindres, crois moi !

4 avril

C'est déjà ça - David Lafore, romantisme en absurdie

Débonnaire et tordant, le prince-sans-rire de la ritournelle est à Bordeaux ce samedi.

Nos Enchanteurs - Bénabar, Muriel, vous et moi

Bénabar, 26 mars, Palais des sports, Paris,

 « Muriel, je t’en prie / Je t’en supplie / Dis-lui Ouiiii ! » Voici, voilà donc Bénabar, pas encore tout à fait vingt ans de scène mais ça vient. Et déjà une coquette somme de chansons, poésie souvent grinçante tirée du quotidien, de faits divers qui tirent sur le printemps. Trois jours au Palais des sports puis la tournée, Bénabar va à la rencontre d’un succès acquis, grand chanteur populaire qu’il est. Il y a une griffe « Bénabar », qui consigne nos bouts de vies, nos banalités, nos rencontres et en fait des vers bien mûrs. Qu’il restitue d’une énergie et d’une attitude en scène qui n’est pas sans faire songer à feu Cloclo. Il fonctionne au Duracell, pile dans une variété de bon aloi.

Le Figaro - Les fans de Serge Gainsbourg fêtent son anniversaire à Paris

L'auteur compositeur français, décédé en 1991, aurait eu 87 ans hier. Une centaine de personnes se sont rassemblées devant son logement rue de Verneuil, avec un titre composé pour l'occasion et un lâcher de ballons un peu dérisoire.

Nos Enchanteurs - Ottilie [B], une sorcière pas comme les autres

21 mars 2015, Festival Avec le Temps, Marseille, première partie de Jeanne Cherhal,

 Si vous ne la connaissez pas encore, Ottilie [B] (B pour Bouchareu), c’est un peu Esmeralda, une belle fille pulpeuse plantée sur ses pieds nus, de longs cheveux frisés, une robe rousse fluide, manches aux coudes, ourlet aux genoux, décolletée mais pas trop, l’essence de la féminité. Il ne lui manque que la chèvre aux cornes d’or, elle a déjà le tambourin, la guimbarde et l’assurance effrontée.

Télérama - Pierre Vassiliu, l’extraterrestre gaulois

On se précipite sur les morts, on les couvre de RIP et d'émotion, puis les revoici dans le noir. Quand Pierre Vassiliu a quitté la terre en août 2014, il y a une éternité, ses fans ont insisté pour qu'on se souvienne d'autre chose que de son tube de 1973, Qui c'est celui-là ? Je vais être au regret de les décevoir. Même en fouillant dans les coins, de ses débuts comique-troupier à ses derniers feux mondialistes, en passant par le troubadour à moustache Crosby, je n'ai rien trouvé d'aussi fort.

Sud-Ouest - Fabien Bœuf, un artiste sur la corde sensible

Avec "Dans les cordes", son troisième album sorti le 2 février, l’auteur, compositeur et interprète landais a trouvé la bonne formule

France Inter - Zoufris Maracas | Album Chienne de vie

Derrière Zoufris Maracas, se cachent deux amis d'enfance originaires de Sète, Vincent Allard et Vincent Sanchez qui se retrouvent, en 2007, à faire de la musique dans le métro parisien. Quelques années plus tard ils sont repérés par La Rue Kétanou, montent sur scène et enchaînent les festivals.

3 avril

Hexagone - Jean-Michel Boris, oh les beaux jours…

C’était lundi 23 mars dernier, au Vingtième Théâtre, à Paris. Ménilmontant. Un chouette lieu d’environ 200 places qui programme très régulièrement de la chanson avec un réel souci de la qualité. Ce lundi-là – comme chantait Delpech dans une merveilleuse chanson – le Vingtième Théâtre avait confié les manettes au site Nos Enchanteurs. Ben ouais tu vois, je cause des voisins. Quand il y a des trucs de valeur d’organisés dans l’appart’ d’à côté, il faudrait tout de même être sacrément mal embouché pour faire la sourde oreille. De la même façon que je vais te causer de la soirée organisée par la clique à Michel Kemper, sans que tu sois au courant si ça se trouve, sache qu’Hexagone s’occupe également de filer un petit coup de main à FrancoFans. Tous les mois, on filme et monte leurs vidéos des soirées qui se déroulent à Canal 93, à Bobigny.

Hexagone - Oldan, gentleman sombre et charnel

Feutre noir et manteau trois quart à la coupe impeccable, OLDAN soigne tout autant sa mise que son entrée sur scène. Il prend tout son temps pour poser délicatement son verre, que l’on devine rempli d’un rouge soyeux et long en bouche… Sa silhouette inquiétante se découpe en contre jour dans la pénombre rougeoyante. Et lorsqu’il se proclame l’ange noir sans nom, Lucifuge déchu, on est vite tenté de le croire. Sa voix suave et persuasive achève de nous convaincre qu’il est le serial K, l’homme sans nom, dont il ne fait pas bon faire la rencontre. S’il se cherche dans le miroir tel un Dorian Gray amnésique, il n’en retire qu’une seule certitude ; il n’est pas quelqu’un de bien…

Les chroniques de Mandor - Camille Saillant : interview pour son premier EP

« Rêves de gloires perdues et fantômes personnels planent au-dessus des chansons de Camille Saillant. Elle s'y livre, sans pudeur ni mensonges ». J’ai découvert Camilla Saillant parce qu’un ami, Benoît Clerc, lui écrit et compose des chansons. J’ai été charmé par la personnalité (un peu exalté) et le talent de la jeune femme (comédienne et chanteuse). Je suis donc allé la voir aux Trois Baudets le 10 mars dernier et j’ai rarement vu une salle si enthousiaste pour une artiste encore inconnue. Trois jours plus tard, j’ai reçu Camille Saillant à l’agence pour sa première mandorisation.

2 avril

L'Humanité - HK & les Saltimbanks, la révolte au cœur, la tête sur les épaules

Fête de l'Humanité 2013. Sur un air de musique nomade, ces « citoyens du monde » clament l’injustice, dénonçant les inégalités 
avec force. Étrangers malmenés, ouvriers exploités, révoltés incompris traversent des textes au parler 
décomplexé. Ils seront sur la grande scène le 14 septembre. 

Nos Enchanteurs - Arthur H : l’air, l’eau et le feu

19 mars 2015, Festival « Avec le temps », Espace Julien à Marseille,

Avec son orchestre au complet et les maîtres des lumières et des sons, Arthur déboule sur scène, costume beige métallisé, riche de son nouvel album Soleil dedans concocté au Québec. De son papa (revu l’an dernier au même festival), il tient un grain de folie heureuse, l’amour des mots et des sons et une générosité sans pareille.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? C'est un joli disque, camarades

Cinq ans après la mort de Jean Ferrat qui émut tant la France, un album de reprises, comme il semble en paraitre tous les trimestres désormais, fête quinze chansons du géant à la voix de violoncelle. Si trois prestations désolent, s'il manque au générique Dominique A dont Les Nomades figure parmi ses dix chansons de chevet (cf. Le Top 100 des chansons que l'on devrait tous connaître par cœur - Éditions Carpentier), DES AIRS DE LIBERTÉ est un recueil digne et plein d'estime.

1er avril

Culturebox - Joyeux anniversaire M'sieur Dutronc: un album hommage et une soirée sur France 2

A l'approche des 72 ans de Jacques Dutronc, Julien Doré, Brigitte, Zaz, Gaëtan Roussel, Tété, Miossec rendent hommage au chanteur avec un album de reprises qui sort lundi. Avant une soirée spéciale sur France 2 le 6 avril.

Nos Enchanteurs - Dutronc, la tête et l’état des membres

Reprises donc, cette fois-ci de Jacques Dutronc. Cet hommage se nomme « Bon anniversaire, m’sieur Dutronc » et vient de sortir chez Sony, décidément en pointe dans le pillage la valorisation du répertoire.

Nos Enchanteurs - Karimouche en action, délicieux pléonasme

Toute aussi gouailleuse qu’elles, Karimouche diffère de ses lointaines et illustres aînées par son insolence, son côté rentre-dedans, franche du collier, indomptable. Son art est à son image, à celle qui vous toise sur la pochette du disque, un tantinet suranné et très moderne à la fois.

Nos Enchanteurs - Pascal Mary, comme ils disent

Pascal Mary, 24 mars 2015, L’Essaïon à Paris,

Quinze récitals (des réci-tôts, c’est à 20 heures) à l’Essaïon, face à la tuyauterie de Beaubourg. Ici c’est pas grand mais y’a d’la place. Et c’est toujours plein.

C'est déjà ça - Diterzi, l'excès sexy

La Tourangelle se remet à nu, électrique, dans "69 battements minute"

"L'avantage avec les animaux, c'est qu'ils t'aiment sans poser de questions". Le premier titre de "69 battements minute" répète cette phrase bateau en mode onirique et grosses guitares électriques. Les cors de chasse ne tardent pas à suivre. "Sonnez l'hallali, sonnez ma mort", crisse la voix haut perchée de Claire Diterzi. Voilà posé l'univers décalé d'une chanteuse à part, qui ne fait décidément rien comme tout le monde.

Libé - Claire Diterzi, libre entre les lignes

La chanteuse dévoile en tournée son nouvel album autoproduit, dont elle narre la gestation dans un journal.

Soyons lucide : il existe un pourcentage très minime de nos congénères qui guettent avec fébrilité la sortie d’un nouvel album de Claire Diterzi. N’empêche, si par malheur celle-ci venait un jour à disparaître du paysage musical, le vide serait assurément plus grand que ne le laisserait penser son poids économique, somme toute modeste. Car notre béguin s’est converti en attachement sincère et durable à mesure que l’artiste confirmait de projet en projet une envie insatiable d’agrandir et d’interroger l’horizon pop, frotté tour à tour (et parfois même conjointement) à l’art pictural, la danse, l’histoire ou le cinéma.

31 mars

France Culture, Aude Lavigne - Laura Cahen, chanteuse

Aujourd'hui dans Les carnets de la création Aude Lavigne s'entretient avec Laura Cahen, chanteuse,sortie de son 45 tours  « Réverbere », en concert le 28 mars 2015 au festival « Chantons sous les pins » à Ponton sur l’Adour.

Hexagone - Jeanne Plante, la Chianteuse

Pour aller voir Jeanne Plante lors de la dernière de son spectacle au Petit Théâtre du Bonheur, on a frôlé l’apoplexie. Elle est belle, la Butte, toujours faut-il la gravir… La Jeanne prétend qu’avec les hommes, ces fils de Butte, « Le meilleur c’est quand on monte l’escalier. »  « Après après, dit-elle, c’est un peu tous les mêmes / Le mieux c’est l’idée qu’on s’en fait… » Je dis, moi, que Jeanne Plante, c’est l’inverse !

C'est déjà ça - Les lumineuses obscurités de Bastien Lallemant

Après trois albums dont la discrétion égalait la qualité mélodique et littéraire, le guitariste-chanteur dépose sur le quatrième ("La maison haute") les chansons du concept qu'il décline sur scène depuis cinq ans: la sieste acoustique. Des chroniques où rôdent l'amour, des fantômes, des ombres. Et l'ombre fantomatique de l'amour.

30 mars

RTL - Louane interprète 4 titres de son nouvel album dans "Le Grand Studio RTL"

REPLAY - LE GRAND STUDIO - Louane, la jeune actrice de "La Famille Bélier" a sorti le 2 mars son premier album, "Chambre 12". Elle en interprète 4 titres dans "Le Grand Studio RTL". Louane passe de sacre en sacre. En février, elle recevait le césar du meilleur espoir féminin pour son rôle dans La Famille Bélier. Quelques semaines plus tard, la jeune fille de 18 ans connaît le succès avec son premier albumChambre 12, numéro un des ventes digitales et physique depuis sa sortie le 2 mars. Son premier single, Avenir, se classe aussi numéro un des ventes et est le titre le plus diffusé à la radio en ce moment.

Paris Match - Louane Emera, Sous le signe du Bélier... et du César

Récompensée aux César pour son rôle dans « La Famille Bélier », Louane Emera, la révélation de « The Voice », est aujourd’hui une star. Elle a à peine 18 ans.

Culturebox - Un album et une tournée, le grand retour de Cali

Avec "L'âge d'or", son nouvel album, Cali signe son retour. Un disque intime, plein de lumière et qui sent bon la famille. Le chanteur semble apaisé. En cette fin de mois de mars 2015, il a posé ses valises à Clermont-Ferrand pour une résidence de quelques jours à la Coopérative de Mai. Le cadre idéal pour préparer sa tournée qui le mènera dans de nombreuses villes ces deux prochains mois.

vendredi, 20 février 2015

Discorama - Serge Gainsbourg "Machins choses" (1965)