Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 19 octobre 2018

Zaz – Qué vendrá

Apostrophes : Léo Ferré "J'ai écrit "Avec le temps" en 2h" | Archive INA

Bernard PIVOT a invité Léo FERRE à l'occasion de la sortie de deux livres : "Testament Phonographe", un recueil de ses chansons, et "Dis donc Ferré..." de Françoise Travelet. Pendant cet entretien, Léo FERRE explique comment il a écrit "Avec le temps" en deux heures et qu'il n'est qu'un intermédiaire quand il écrit. Puisque son livre s'appelle "Testament", il dit qu'une fois mort, il laissera sa voix, et à ses enfants ses droits d'auteur afin qu'ils n'aient pas de patron, comme lui n'en a jamais eu. A propos de la révolution, il pense qu'il faut mettre "le vers" dans le fruit. A plusieurs reprises, il dit que "tout va sauter bientôt" . Il n'écrit pas de la même façon à la machine et à la main : "le mot vient avant la pensée". Si Baudelaire, Rimbaud ou Verlaine vivaient aujourd'hui, ils seraient des "ACI" (auteur compositeur interprète). Il a fait connaître ces poètes, dit-il. Il aime les beaux livres et lui-même possède une imprimerie. Il évoque le conformisme des chanteurs d'aujourd'hui et explique pourquoi il a remis la chanson "Les anarchistes" à son répertoire.Apollinaire est selon lui le plus grand poète du 20ème siècle. Ils ont tous deux des points communs : des études au Collège des Frères, entre autre.Léo FERRE est contre le suicide : il faut faire semblant de ne pas savoir que la mort existe.Intervention de Pierre-Jakez HELIAS et de Kathy STEPHAN qui lit "La lettre", un poème/chanson du livre "Testament phonographe". Images d'archive INA Institut National de l'Audiovisuel