Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'album de la semaine : Yves Jamait, Totem | Page d'accueil | Zaz – Qué vendrá »

vendredi, 19 octobre 2018

Apostrophes : Léo Ferré "J'ai écrit "Avec le temps" en 2h" | Archive INA

Bernard PIVOT a invité Léo FERRE à l'occasion de la sortie de deux livres : "Testament Phonographe", un recueil de ses chansons, et "Dis donc Ferré..." de Françoise Travelet. Pendant cet entretien, Léo FERRE explique comment il a écrit "Avec le temps" en deux heures et qu'il n'est qu'un intermédiaire quand il écrit. Puisque son livre s'appelle "Testament", il dit qu'une fois mort, il laissera sa voix, et à ses enfants ses droits d'auteur afin qu'ils n'aient pas de patron, comme lui n'en a jamais eu. A propos de la révolution, il pense qu'il faut mettre "le vers" dans le fruit. A plusieurs reprises, il dit que "tout va sauter bientôt" . Il n'écrit pas de la même façon à la machine et à la main : "le mot vient avant la pensée". Si Baudelaire, Rimbaud ou Verlaine vivaient aujourd'hui, ils seraient des "ACI" (auteur compositeur interprète). Il a fait connaître ces poètes, dit-il. Il aime les beaux livres et lui-même possède une imprimerie. Il évoque le conformisme des chanteurs d'aujourd'hui et explique pourquoi il a remis la chanson "Les anarchistes" à son répertoire.Apollinaire est selon lui le plus grand poète du 20ème siècle. Ils ont tous deux des points communs : des études au Collège des Frères, entre autre.Léo FERRE est contre le suicide : il faut faire semblant de ne pas savoir que la mort existe.Intervention de Pierre-Jakez HELIAS et de Kathy STEPHAN qui lit "La lettre", un poème/chanson du livre "Testament phonographe". Images d'archive INA Institut National de l'Audiovisuel

17:35 Publié dans | Lien permanent