Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 27 février 2019

Claude Févre - Michèle Bernard & Frédéric Bobin, « Mettre du bleu sur l’horizon »

Imaginez-vous un instant rouler dans la nuit, sur une petite route départementale du Tarn où les 80 km/h seraient sûrement un excès de vitesse, traverser le petit village de Cadalen et arriver dans un lieu conçu, à coup sûr,  par un rêveur, un enchanteur… Car vous poussez une grosse porte rustique,  vous entrez dans une vaste pièce qui fut autrefois une étable et  là, des sculptures filiformes – membres de fil de fer et tête en papier – échappées  d’une  bande dessinée, ou d’un film de Tati, vous attendent : un vieux sage très chic, une voyageuse avec sa petite valise au bout du bras, une violoniste, un couple de danseurs, une chanteuse, une danseuse, des cyclistes… Tous traduisent un monde coloré, en mouvement.  La vie en somme.

Dans un moment une danseuse vient capter l’attention des spectateurs qui ont envahi peu à peu l’espace. Sa chorégraphie s’inspire du mouvement d’une sculpture… Quelques minutes plus tard, dans un autre coin de la pièce,  elle se mue en violoncelliste… Puis c’est au tour d’une jeune altiste que l’on verra aussi abandonner son instrument pour danser à son tour… Un air de trombone s’élève de l’autre côté… La voix séraphique d’une  chanteuse lyrique  distille son invitation  à arrêter le temps… Insolite et magique lever de rideau.

Lire la suite
___________________
___________________