Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 17 septembre 2020

Lisza – Daddy

mercredi, 16 septembre 2020

L'actualité de la chanson française du 4 au 10 septembre

Les artistes de la semaine : Gilles Servat, Julien Doré, Hugo Chastanet, Lisza, Lombre

Le clip de la semaine : Frasiak, Un faisan sur ma fenêtre

L'album de la semaine : Gilles Servat, A cordes déployées

JULIEN DORE

We Culte! - Julien Doré, une pop à aimer sans modération

Quatre ans après “&”, le chanteur Julien Doré revient avec “aimée”. Un album sensible où il met son cœur à nu, nous parle de nos vies contemporaines et fait part de son inquiétude du monde d’après. En attendant son retour sur scène à partir du 1er octobre, trois ans après sa dernière tournée qui avait réuni 500 000 personnes.

“aimée”, un disque sensible dans lequel Julien Doré met son cœur à nu, à travers onze chansons, dont un duo avec Clara Luciani (“L’île au lendemain”) et un featuring avec les rappeurs belges Caballero&JeanJass (“bla-bla-bla”)

RFI - Julien Doré, à perdre la raison

Remis à neuf par une salvatrice pause médiatique et un retrait de la capitale, le chanteur met en veille ses obsessions sentimentales pour dévoiler un visage inquiet sur sa vision du monde. Malgré un constat couperet, ce cinquième album aimée ne se départit pas de l'ironie et du savoir-faire mélodique de son auteur.

Julien Doré change de braquet. Dans sa vie personnelle, d'abord, où il a désormais trouvé refuge dans les Cévennes, à quelques encablures d'Alès (n'avait-il pas annoncé la couleur dans son premier tube Les limites en 2008 ? "Je vais quitter Paris"). Dans son propos, surtout, moins égocentré, moins rimes à tiroirs, délaissant le sentiment amoureux balayé à excès dans ses deux précédents albums pour une imparable ouverture sur l'état du monde. "Je ne veux plus écrire les peines que le féminin m'a fait", écrit-il à la manière d'une profession de foi.

Franceinfo - Sur "Aimée", Julien Doré change de registre avec le même savoir-faire pop

Malgré la couleur rose tendre de la pochette, Julien Doré se montre plutôt ironique et désabusé sur ce nouvel album. 

Ne pas se fier au titre du cinquième album studio de Julien Doré, Aimée. Car d’histoires d’amour et d’affres sentimentales il n’est pas question dans ce cinquième album studio du chanteur à la crinière de lion. "Je ne veux plus écrire les peines que le féminin m’a fait", sont d’ailleurs les premiers mots de cet album qui nous soient parvenus, via La Fièvre, premier single parti en éclaireur dès le 25 juin. En réalité, Aimée, c’est le prénom de sa grand-mère âgée de 99 ans et de sa mère aussi, deux femmes fortes qui ont beaucoup compté.

SERVAT

Nos Enchanteurs - Gilles Servat tient la corde

A soixante-quinze ans, dont plus de cinquante de carrière, Gilles Servat croise ses chansons avec la musique classique : dans les faits, un trio fait d’un violoncelle (Mathilde Chevrel), un piano (Philippe Turbin) et un violon (Floriane Le Pottier). Autre tenue musicale encore pour celui qui a eu à ce jour tant de judicieux habits de notes pour ses mots de poésie et de révoltes. Disons-le sans ambages : ce disque, tiré d’un spectacle créée aux Francofolies de La Rochelle il y a deux ans, est une franche réussite !

INDOCHINE

Nos Enchanteurs - Indochinons en remontant le temps…

Ce 28 août est sortie une première compilation, Singles Collection (2001-2021), reprenant 27 titres remixés par Mick Guzauski (Daft Punk, Pharrell Williams, Talking Heads). A cette occasion, et comme argument commercial, Indochine dévoile un inédit, Nos célébrations, avec un clip tout en dessin animé noir et blanc, rempli de références, gonflé d’allusions, d’illusions peut-être… L’album inclut également 7 titres, Les petits pianos sans voix, et 2 titres intitulés Les pianos voix : je vous laisse découvrir pourquoi. En novembre prochain paraîtra le second volet de cette célébration des 40 ans d’Indochine, Singles Collection (1981 – 2001). Pour les collectionneurs, il existe la version vinyle et même, comble du vintage, la version cassette, étrange objet d’un siècle révolu qu’on retrouve comme par hasard dans le clip ! En 2021, Indochine repartira sur les routes pour continuer à faire partager sa populaire pop-rock.

A LA RADIO

France Inter - Jocelyne Jean-Claude raconte "J'aime les gens qui doutent" d'Anne Sylvestre

Pour Jocelyne Jean-Claude, 76 ans, cette chanson est essentielle dans sa vie. Elle lui a permis d'assumer ses contractions.

France Inter - John Nollet raconte "Le Tourbillon de la vie" chanté par Vanessa Paradis et Jeanne Moreau

En 1995, le photographe et coiffeur John Nollet assistait à la cérémonie d'ouverture du festival de Cannes, au cours de laquelle Vanessa Paradis a chanté "Le Tourbillon de la vie" devant puis avec Jeanne Moreau.

LISZA

Nos Enchanteurs - Lisza, couleur latino

Deuxième album pour la jeune chanteuse belge Lisza, après un chatoyant Vie sauvage paru en 2017. De cet album, nous disions déjà que, «sans exotisme forcené, on y surfe sur la vague de la bossa-nova ou de la saudade ».

LOMBRE

RFI - Coup de projecteur sur Lombre

Lombre, protégé de BigFlo & Oli, sort son EP « La lumière du noir ». Lumière sur cette étoile montante du rap.

Avec sa moustache, sa barbichette et ses cheveux mi-longs, Lombre a une tête de mousquetaire. Mais ce n’est pas avec une épée, mais avec les mots que cet enfant du rap fait mouche. Telle une petite lumière dans un ciel d’encre, son flow et sa musique déchirent le noir de l’existence pour dessiner une lueur d’espoir. Son EP « La lumière du noir » sort le 10 septembre chez Ulysse Maison d’Artistes/Sony Music.

HUGO CHASTANET

Nos Enchanteurs - Hugo signe Chastanet

Dans la rubrique « Un peu perdu de vue », voici le retour du Clissonnais Hugo Chastanet, qui signe désormais de son nom complet, avec dix chansons « naturelles et sauvages » (sic). Dans la ligne de ses textes étranges et oniriques les dix titres brouillent les pistes, chantés d’une voix haute tout aussi dépaysante, sur des mélodies rythmées et fluides. Contraste assumé d’un amateur de poésie et de pop anglo-saxonne.

UN SINGLE CETTE SEMAINE

mardi, 15 septembre 2020

L'album du jour : Lisza, Charengo

Lisza - La Cavale

jeudi, 22 mars 2018

L'actualité de la chanson française du 9 au 15 mars

Les artistes de la semaine : Les Ogres de Barback (Quercy Pontoise), Côme, Lisza, Les 3 fromages, Rue de la Muette

Le clip de la semaine : Côme - On Ira

L'album de la semaine : Côme (P.Vivarès) Point Némo

RUE DE LA MUETTE

Claude Févre - Rue de la Muette, Laissez passer la caravane !

« Laissez passer la caravane / Entre en piste dans ton corps, dans ton cœur, dans ton âme / De la couleur des éléphants. » (La fille aux éléphants)

Cet album, Partenaires,  le septième de Rue de la Muette, est  posé comme un point sur la lettre  initiale du mot itinéraire…  Itinéraire, parcours, chemin d’un artiste nomade dans son cœur, dans sa tête.  Patrick Ochs  épris de chansons, de musiques, de danses… et de cirque !  Soudain lui a pris le désir de faire une halte comme Albert au milieu du pont.  « J’aimerais m’envoler de l’autre côté du pont »… Mais en attendant demain, en attendant de s’envoler, porté par ses rêves, regarder derrière soi le chemin parcouru, en extraire quelques instants repères.

Voici donc qu’il nous livre douze haltes auxquelles s’ajoutent trois nouveaux titres. On notera qu’un tiers des chansons se réfère à 2003, année de la parution de l’album Ma mère traîne au café. La chanson éponyme inspirée du folklore russe et juif, chère à sa mère, à ses sœurs est à elle seule l’emblème, l’incarnation du groupe.

Le blog du doigt dans l'oeil - Sortie de la compilation « Partenaires » de Rue de la Muette : entretien avec Patrick Ochs

Comme il est bon de déranger la poussière ! Annoncé depuis quelques semaines, la compilation « Partenaires » du groupe Rue de la Muette sort ces jours ci. Rassemblant 15 titres de choix, dont 3 inédits, l’album nous embarque de plage en plage, au gré de chansons qui ont ponctué  les 17 années d’une aventure artistique vouée à raconter des histoires, les remettre en question et se remettre en question, de rêves en doutes, de scènes en routes, d’estrades en estrades à faire danser tant de malentendus, mais aussi tant de fictions extraordinaires, de portraits humains, d’univers fascinants, d’étrangetés ralliant la distance pour nous devenir plus proches, avec des faux airs de récapitulation. Faux airs seulement. Car si « Partenaires » agence avec une logique qui raisonne et résonne, des morceaux emblématiques et singuliers de la formation, l’album les range autant qu’il les dérange, en en présentant des versions réinterprétées, revisitées, voire réinventées, et en en faisant apparaitre parfois une nouvelle figure plus ou moins étrangère à leur visage d’origine.

COME

Vibrations sur le fil - Ȼôme (Pierrick Vivarès)

Né d’une mère chanteuse lyrique et d’un père mélomane, Pierrick découvre très tôt les pouvoirs incommensurables de la musique et des mots. Autant attiré par Mozart que par Jacques Brel, ou encore Thomas Fersen, Sanseverino, il est de ceux qui jouent et chantent la musique du cœur.

Il fait ses premiers pas sur scène à 11 ans en tant que soliste dans Pantin, Pantine (Alain Leprest / Romain Didier) alors qu’il intègre la classe musique-études de la Maîtrise de la Loire, puis au sein du chœur d’enfants dans Carmen de Bizet et sait, à ce moment-là, ce qu’il fera « quand il sera grand »…

LISZA

RTBF - Lisza, l'équipée sauvage

Nouvelle voix d’une chanson française sans frontière, Lisza dévoile un premier album réalisé en compagnie de Vincent Liben (ex-Mud Flow). Écrin de mélancolie sophistiquée, La vie sauvage disperse ses beaux mots sous un soleil couchant, chaud et rassurant. Le regard tourné vers d’autres continents, la chanteuse explore onze ritournelles imprégnées d’effluves bossa nova, de tango et d’arômes calypso.

Nos Enchanteurs - Lisza, born to be wild

Que doit-on attendre d’un album intitulé La vie sauvage ? Si on nageait dans les eaux du rock, sûr que le titre suggérerait une musique primaire, faite de guitares hurlantes et de batterie cognante, avec la tête qui s’agite en prime. Mais lorsque l’artiste donne plutôt dans la pop légère mâtinée de rythmes ensoleillés ?

Voici donc Lisza, jeune chanteuse trentenaire belge, dont le premier album, déjà sorti dans le plat pays il y a presqu’un an et qui y a reçu un bel accueil, atterrit à présent dans les bacs de France et de Navarre. Auteure de tous les textes, elle est également la co-compositrice des musiques, assistée dans cette tâche par Vincent Liben, vieux routard de la scène belge (en solo ou avec son groupe Mud Flow, qui y a connu son heure de gloire).

PIERRE VASSILIU

RFI - Les Faces B de la belle vie de Pierre Vassiliu

A la veille des 50 ans de Mai 68, la sortie de la compilation consacrée aux faces B enregistrées entre 1965 et 1981 par Pierre Vassiliu éclaire ces années-là d’une lumière plus douce, plus intime. Si la révolution et son corollaire, le grand soir, sont encore dans toutes les têtes, commencent à fleurir des idées d’épanouissement personnel et de contre-culture dont Pierre Vassiliu se fera le chantre aux rythmes des aléas de sa vie.

FEU! CHATERTTON

Culturebox - Feu! Chatterton : "Sur l'album L'Oiseleur, la règle c'était qu'il n'y en ait aucune"

Dans leur second album, "L'Oiseleur", les quatre musiciens et le chanteur de Feu! Chatterton ont tenté de capturer les souvenirs, même douloureux, et d'en dire la beauté. Fervents et réfléchis, Arthur, Clément, Sébastien, Raphaël et Antoine nous parlent de ce disque profond, tout en grâce et volupté. Plus complices que jamais, ils répondent Lego quand on leur parle d'ego. Poésie de l'instant.

Télérama - Feu! Chatertton, L'oiseleur

Elégance et volupté imprègnent le deuxième opus des dandys rock. Une production musicale de haut vol, portée par la poésie des textes.

La vie n’est jamais à court de paradoxes. La musique non plus. En 2014, Feu ! Chatterton faisait des étincelles avec un premier EP aux textes flamboyants. L’année suivante, leur album, très attendu, avait poussé un peu trop loin cette sophistication du verbe : le lyrisme tendait vers l’enflure, et figeait les cinq garçons dans une posture de littérateurs agaçants. Où en sont-ils aujourd’hui ? Sous l’impulsion de leur chanteur-auteur Arthur Teboul, ils se distinguent toujours par leurs nettes ambitions poétiques.

CLAUDE FRANCOIS

Baptiste Vignol - Saint Cloclo

Quarante ans que Claude François, la plus grande star de la chanson française des années 70, s’est éteint, foudroyé par sa maniaquerie. Il n’avait que 39 ans, et comptait, en seize ans de carrière à peine, quinze albums et quelques 300 chansons, dont une trentaine de tubes. Plus qu’aucun autre chanteur de cette époque, Claude François demeure, quoi qu’en pensent ceux qui trouvent très chic de le détester, à la pointe de l’actualité puisque trois ou quatre de ses succès sont encore joués dans les discothèques de province et viennent égayer tous les mariages du pays. « La lumière du phare d'Alexandrie / Fait naufrager les papillons de ma jeunesse… » Depuis le 11 mars 1978 (ce jour-là, le soleil brillait sur Paris), tous les dix ans, des millions de Français fêtent Cloclo, à l’unisson.

EDDY DE PRETTO

Figaro Live Musique : revivez le concert privé d'Eddy de Pretto

Une voix puissante qui évoque celle de grands chanteurs francophones (mi-Nougaro mi-Pierre Lapointe), une forte influence RnB et la moue d'un gamin boudeur à la chevelure blonde, des contrastes qui animent Eddy de Pretto. Le jeune homme de 24 ans seulement sortait en octobre son premier EP Kid entre rap et chanson. Quatre titres dans lesquels il exècre la virilité exacerbée et les relations humaines 2.0 dirigées par les réseaux sociaux.

CANTAT

Baptiste Vignol - Qu'il marche à l'ombre

«Pendant ce temps à Istres la Censure est en marche», s'indigne Bertrand Cantat sur Facebook, déplorant que plusieurs concerts de sa tournée soient annulés suite aux pressions exercées par des citoyens en colère. Connait-il seulement l’acception du mot « censure », cet homme pour qui l'amour se clame à coups de poing? « Action de reprendre, de critiquer les paroles, les actions, les ouvrages de quelqu’un. » Donc, oui, la censure est en marche, et pourvu que ça dure. A quoi s’attendait-il en sortant un nouveau disque en décembre 2017 ? S’imaginait-il, la tête farcie par sa mégalomanie maladive, qu’à l’image des Inrocks, tous les médias du pays le traiteraient en héros romantique?

mardi, 20 mars 2018

Lisza - On Air

22:26 Publié dans Vidéo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lisza, chanson, musique |  Facebook

Cendres ~ Lisza @ La Madeleine Bruxelles (20/10/2017)

20:50 Publié dans Vidéo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lisza, chanson, musique |  Facebook

L'album du jour : Lisza, La vie sauvage

Lisza - La Cavale