Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'actualité de la chanson française en été (mise à jour du 7 août) | Page d'accueil | Le concert à la fin de semaine - #ensembleàlamaison #togetherathome, Le concert de la fin de semaine -M- Matthieu Chedid -Un Grand Petit Concert en Live Stream à la maison »

samedi, 08 août 2020

Eric Frasiak, Le concert en pointillé du matin en DVD par Yves Le Pape

Dés le début du confinement, le 17 mars 2020, Eric Frasiak voit une première vidéo d'un artiste qui chante sur les réseaux sociaux depuis son domicile. Il décide aussitôt de se lancer mais ne choisit pas le direct qui ne lui paraissait pas satisfaisant techniquement. Il enregistre une première chanson dans son studio personnel, chez lui à Bar-le-Duc et la met en ligne le 20 mars. Il a pris le parti de la légèreté et chante donc son Chat.

Tout de suite, un public répond présent et la vidéo est vue des centaines de fois, commentée et partagée. Au mois d'août 2020 cette première chanson avait été vue par près de 12 000 personnes et partagées 600 fois. Eric se lance donc dans l'aventure de ce qu'il appelle dès le 23 mars son « concert en pointillé du matin » qui va se poursuivre pendant tout le confinement. Une option qui s'avère pertinente car très peu d'artistes ont fait le choix de la vidéo matinale, préférant souvent le direct ou en tout cas la diffusion en soirée.

Eric interprète donc son propre répertoire et des reprises. Pour son répertoire il puise dans la plupart de ses albums. Chaque vidéo est accueillie avec admiration et enthousiasme. Le jardin de papa diffusé le 31 mars provoque beaucoup de commentaires très émus, et une Sophie lui écrit joliment «  mon papa avait semé tes chansons dans son jardin ». Au programme le 1er avril c'est une nouvelle chanson écrite en plein confinement, L'ennemi invisible vu par près de 5000 personnes.

Bien sûr Frasiak ne laisse pas de côté ses propres idées avec, par exemple, Mon anarchie le 27 mars. Il n'est d'ailleurs pas étonnant que notre artiste trouve chez Léo Ferré quelques unes de ses reprises et bien sûr Graine d'ananar le 29 mars, mais aussi L'âge d'or, une chanson particulièrement marquante des semaines confinées. En effet Dominique Babilotte avec Marie et Eric Pellerin en ont fait une immense chanson collaborative avec près d’une centaine de chanteurs professionnels ou amateurs, et Eric y a participé. L'âge d'or, une sorte d'utopie pour ce qu'on a appelé « le monde d'après ».

Béranger est bien sûr plusieurs fois au programme de ces concerts en pointillé (Département 26, Tous ces mots terribles, Le vieux). Eric lui avait déjà dédié un album et un second est annoncé pour cet automne. Mais Frasiak aime bien surprendre son public et comme c'est un grand interprète, il réussit un bel exploit en reprenant le 30 mars Rêver de Mylène Farmer. Toutes les réactions sont positives. On admire cette chanson et beaucoup le disent « c'est la première fois que j'en comprends le texte ».

A côté de ces chansons en solo, Eric a réussi à réunir à distance ses musiciens pour quelques interprétations collectives. Techniquement, il précise que ce travail n'est pas plus compliqué que ce qui se fait habituellement en studio et, surprise, alors qu'en studio il faut toujours plusieurs prises pour aboutir à un bon résultat, c'est toujours du premier coup que fonctionne ces enregistrements à distance. Et dans ce contexte très particulier, c'est une énergie tout à fait impressionnante qui se dégage de ce travail à distance.  

C'est avec cette démarche que sera repris en mode confiné le clip Charleville, un extrait du dernier album de l'artiste. C'est aussi de cette façon que Frédéric Bobin accepte d'enregistrer en duo Novembre, un même duo qu'on retrouve sur l'album Charleville.

Au terme de cette expérience, Eric est encore surpris par «l 'accueil incroyable» de ses concerts en pointillé. Grâce aux centaines de partages, c'est un nouveau public qu'il a réussi à toucher pendant le confinement. Et par le biais des commentaires de Facebook, c'est un contact direct qui a pu se nouer avec chaque auditeur. Cette relation ne peut remplacer la relation qui se noue dans une salle à la fin d'un spectacle mais elle permet un contact très intime à un plus grand nombre de spectateurs. Et ce contact se noue autour de chaque chanson prise individuellement, ce qui n'est évidemment pas possible dans un spectacle en salle.

Toutefois Eric n'a pas voulu faire de concert en direct sur Facebook car il pense qu'il faut investir un important budget pour que la retransmission vidéo soit de qualité suffisante. C'est donc avec un immense plaisir qu'il a retrouvé en juillet ses premiers concerts en public. Il n'est pas impossible toutefois qu'Eric donne de temps en temps de façon impromptue un concert en pointillé pour conserver le contact avec tous ceux qui ont partagé ces moments si chaleureux pendant le confinement.

Il a vécu ses concerts en pointillé comme un véritable engagement, un acte de solidarité pour apporter quelque chose à tous les soignants et à tous ceux qui souffraient de l'enfermement. Il a senti que ce moment exceptionnel pouvait susciter une grande et belle créativité à l'image des magnifiques symphonies confinées de Valentin Vander.

Cet engagement solidaire imposait évidemment la gratuité et c'est à la demande explicite du public de ces concerts en pointillé qu'Eric a accepté d'en faire un DVD. Ce double DVD est encore disponible et il va rester longtemps comme un des meilleurs témoignages de ce que la musique a pu apporter pendant ces semaines qui vont aussi rester comme un moment tout à fait exceptionnel dans l'histoire même de la chanson française.

Frasiak, Le concert en pointillé du matin, double DVD, 59 chansons (20 euros). Il peut être commandé sur le site de Frasiak

Les prochains concerts et en particulier une série de concerts en Rhône-Alpes de fin août et début septembre, sont annoncés ici.

Frasiak photo.jpg

00:05 Publié dans | Lien permanent

Écrire un commentaire