Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Balthaze, Govrache, Fanch, Lise Martin, Nicolas Duclos : L'OPPORTUNISTE | Page d'accueil | L'album de la semaine : Lise Martin, Persona »

jeudi, 16 mai 2019

L'actualité de la chanson française du 3 au 9 mai

Les artistes de la semaine : Govrache, Cat Loris, Marc Fichel, Rosalie Dubois, Renaud Hantson, Lise Martin, Angèle Osinski, Maurice Fanon

L'album de la semaine : Lise Martin, Persona

Le clip de la semaine : Angèle Osinski - À l'évidence

ANGELE OSINSKI

Télérama - Angèle Osisnki, A l'évidence

Attention, une chanson peut toujours en cacher une autre. En l’occurrence, une impression première de légèreté tend ici à masquer une noirceur inflammable… qui se révèle peu à peu au fil des titres. C’est ce qui fait toute l’étrangeté, la complexité et finalement l’intérêt de ce premier album : il brouille les vieux repères musicaux, se déployant entre deux pôles a priori opposés — une voix à la texture diaphane et même presque enfantine et des rythmiques puissantes et terriennes. Le tout nimbé de claviers vintage.

Claude Févre - Angèle Osinski, « C’est l’heure de danser en silence »

Bien sûr, c’est une date, un symbole fort cette sortie de l’album d’Angèle Osinski, première signature du label  Fraca !!! « Fraternité Cannibale », avec trois points d’exclamation s’il vous plaît. Ce label de « fortes têtes » n’a pas tardé à passer aux actes, aux actes forts. Notons au passage que « fraca » en portugais signifie « faible »… Un sacré pied de nez aux siècles  de misogynie du monde artistique!  FRACA !!!, nous dit leur page FaceBook, est une réunion de compétences mais aussi d’outils de production, avec le Studio d’enregistrement de Katel, Mutterville, situé sur le Canal St Martin. Il est mis à la disposition des artistes pour la préproduction, l’enregistrement et les répétitions. 

LISE MARTIN

Claude Févre - Lise Martin, sa part de colibri

Avec Lise Martin en concert, avec les chansons de Persona, son  nouvel album tout en nuances de jaune tendant vers le vert, nous entrons dans un univers qui nous arrache à notre temporalité. Ce jaune vif, ce vert tendre nous habitent comme une lumière intérieure toute neuve, celle d’un printemps naissant. A moins qu’il ne s’agisse de la sensation presque aérienne,  palpitante qu’une future mère connaît bien, celle que le texte de Rémo Gary, Je rebondis -, première chanson de l’album ! –  a si merveilleusement décrit : « C’est un souffle d’alizé/ Tout le contraire d’un coup bas / Un tendre coup de tabac »…

Les mots, les mélodies empreintes des accents de la musique folk, la voix profonde et grave sont des appels à la douceur, avec un zeste de mélancolie, celle où l’on aime s’égarer, le temps d’oublier les astreintes et les contraintes d’une brutale réalité. Nous pouvons lui donner raison quand elle dit en scène que chanter c’est faire sa part d’oiseau, c’est « déposer sa goutte d’eau / Sur un feu de paille »… Soudainement, dans cette salle familière du Bijou, « Un souffle de vent d’avril / Balaie cendres et poussières. »

GEORGES CHELON

Mytoc - «Poète réactif et engagé»

Georges Chelon en concert avec A Thou Bout d’Chant. Le témoignage d’Yves Le Pape

«Les jeunes générations ne connaissent par Georges Chelon, auteur-compositeur-interprète, qui a commencé sa carrière dans les années 60 dans cette Rive Gauche parisienne qui a vu naître Juliette Greco et tous les grands noms de la chanson française de la seconde partie du 20ème siècle.

Il chante toujours et son public était au rendez-vous que proposait A Thou Bout d’Chant, le 25 avril au Palais de la Mutualité à Lyon.

GOVRACHE

Nos Enchanteurs - Govrache : des murmures et des cris

.... J’ai parfois pensé avec d’autres que la poésie est un art qui a connu son heure de gloire au 19ème et au début du 20ème siècle, qu’Aragon et Prévert en étaient peut-être les derniers représentants. Et bien, je vous le dis, je me suis bien planté : que tout ceux qui pensent encore cela aillent voir Govrache dans son spectacle Des murmures et des cris. C’est une évidence, en laissant la chanson proprement dite de côté pour se consacrer au slam, Govrache est sorti de sa chrysalide. Et tout comme « son abeille qui résiste à Monsanto », ce papillon de la rue n’a pas fini de nous remplir le cœur et les oreilles de sa plume. L’homme sait tout autant se faire tendre par ses murmures (Mon Dieu à moi, Ma femme, Après l’hiver…) que coups de poings avec ses cris (L’homme trottoir, Trader, Compagnie Républicaine… de Sécurité ?). Il n’aime pas le monde comme il est. Il vilipende les « politiques qui ont toujours la crise à la bouche et le scandale au cul ». S’il peut se montrer acerbe, ce poète de la rue nous surprend à chaque moment.

ROSALIE DUBOIS

Nos Enchanteurs - Rosalie sort du bois !

..... Sept titres à peine chantés, plus parlés, scandés même (parfois en duo avec Ascal), portés par une orchestration couleurs jazz qui lui était à ce jour étrangère. Sept titres comme un témoignage, une gageure, qui plus est sur des vers de Mac Orlan et des sujets quelques peu insolites : sur la feuille d’impôts, la chair d’une charcutière, la personnalité d’un marchand de glaces, un café-restaurant à travers l’Histoire ou la vente de tube de seccotine pour recoller les amours brisés. Très loin des tubes de sa jeunesse, du temps du vedettariat. Une façon élégante de presque tirer le rideau sur une carrière qui s’est dégagée du show-bizz par une personnalité hors du commun.

MARC FICHEL

France Info - A la carte. Marc Fichel, pour avoir la patate !

Il est "patatier" à Rungis, donc spécialiste de la pomme de terre, mais Marc Fichel est aussi un chanteur qui se donne sur scène et fait partager son entrain.

VERONIQUE SANSON

Baptiste Vignol - Seule au monde

Elle fut celle qui, unique. La voix des années 70. Femme orage au piano. Vibrato sidéral. Pour ses cinquante ans de carrière, France 3 lui a consacré sa soirée du 26 avril 2019. La grande variété était là, dans sa grande variété. « Quand elle est arrivée au Québec en 1972, rappela Robert Charlebois qui venait d’interpréter Vancouver, c’était une bombe anatomique. Une blonde vraiment solaire.

HUM HUM

Mandor - Hum Hum (Sophie Verbeeck et Bernard Tanguy) : interview pour leur premier EP

Hum Hum est un nouveau duo pop très accrocheur  composé de la comédienne Sophie Verbeeck (A Trois on y va de Jérôme Bonnel, Mes Provinciales de Jean-Paul Civeyrace, Le Collier Rouge de Jean Becker...) et le producteur / réalisateur Bernard Tanguy.

Elle écrit et chante. Il compose et joue. Pour se présenter au public, ils sortent un EP 4 titres le 15 mars  prochain, avec deux titres en anglais et deux en français. Ce sont les musiciens qui ont accompagné Etienne Daho sur sa dernière tournée qui jouent sur le disque. A la fois un son eighties, mais moderne, cette pop élégante et poétique va sans nul doute vous séduire.

00:00 Publié dans | Lien permanent