Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« France Inter, Foule sentimentale : Les Négresse Vertes | Page d'accueil | Le Soleil : Maude Audet: comme une odeur de confiance »

dimanche, 02 septembre 2018

Namur 2018. Des Négresses vertes et des bien mûres

Les Solidarités, Namur, 25 août 2018.

Enfourchons notre machine à remonter le temps et rejoignons la fin des années 80. En ces temps heureux, le rock français se découvrait un nouveau visage et une véritable identité, loin des influences stoniennes de Téléphone, du hard rock gentillet de Trust ou de la new-wave d’Indochine. La France se réveillait soudainement métissée et se lançait dans un melting pot musical de rythmes orientaux, de musette traditionnelle et de rock déconneur. Les groupes phares s’appelaient Mano Negra, les Garçons bouchers, Pigalle, Les Satellites ou les V.R.P. Tous synthétisés dans ce sketch immortel des Inconnus : la Négra Bouchbeat.

Lire la suite
______________
______________

20:50 Publié dans | Lien permanent