Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le clip de la fin de semaine : Avignon Off en chansons 2017, Nocolas Jules, La bétonneuse | Page d'accueil | Avignon Off 2017 en chansons : Amélie les crayons - «Le bal des vivants» »

vendredi, 28 juillet 2017

Nos Enchanteurs - Avignon Off 2017. Patrick Ingueneau, quand la musique s’étonne

Il a une veste rose sur ses habits noirs. Le décor aussi est noir. Avec des lumières rouges. Comme il nous faut des références, j’ai pensé à Claude Nougaro. Bien qu’il vienne des Deux-Sèvres, il en a la carrure, la couleur méditerranéenne, le goût pour le jazz, la liberté. Mais pas l’articulation vocale. Pour sa façon de triturer les mots, on peut songer à Boby Lapointe (Mon mombre) et, pour la virtuosité des sons dits ou joués, à Bernard Lubat. D’ailleurs, rien que les titres de son album d’il y a deux ans évoquent un monde à la Boris Vian, où cire-godasses rime avec repasse-limaces :  Mon mombre, Kraak (c’est aussi un spectacle) ou Orthefable.

Lire la suite
__________________
__________________

17:34 Publié dans | Lien permanent