Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« INA : Danielle DARRIEUX chante "Chanson pour Margot" | Page d'accueil | Une sorcière comme les autres - Anne Sylvestre en concert »

dimanche, 16 novembre 2014

L'actualité de la chanson française du 10 au 16 novembre (mise à jour)

Dimanche,une journée en vidéo avec Anne Sylvestre à l'occasion de son concert à Lyon avec A Thou Bout d'Chant, salle Rameau le mercredi 19 novembre à 20h30

Le clip de la fin de semaine : Sigrid Flory "Elle s'immisce"

L'album de la fin de semaine : Vianney, Idées blanches

Le concert de la fin de semaine - Scène acoustique : Jules Nectar

Bien reçu.... merci : Crocodile, le nouvel album de Louis-Ronan Choisy

L'album de la semaine : Adamo chante Bécaud

Les vidéos du jour  : ils ont chanté Gilbert Bécaud

L'entretien du jour à 18h - Cinq colonnes à la une : Interview de Gilbert Bécaud par Pierre Desgraupes

L'album du jour - Gilbert Bécaud : Gilbert Becaud (1953-1954)

Le clip de la semaine : Johnny Hallyday, Seul

A la une

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Nocturnes choisies

Louis-Ronan Choisy n’a pas qu’une belle gueule qu’il amoche, il est surtout doté d'une voix qui bourdonne des milles rumeurs de la ville et qui se niche dans l’oreille. Sauvages, ses chansons ont du muscle. Et voilà treize titres capiteux, dont trois soleils couchants. Dans les yeux d’Alain Delon d'abord, que l’intéressé, héros tragique, adorera (portrait d'une statue qui se lézarde, abandonnée par l'époque). Chocolat ensuite, qui marque l’inespéré come-back d’Adrienne Pauly; leur duo, magnétique, est une fontaine de sensualité. Mag song enfin, où le chant de Choisy, à fleur de mélodie « polnarévienne », fait merveille. Baisers voraces.

Le Mague - Révélation musicale : "Crocodile" de Louis-Ronan Choisy par Frédéric VIGNALE

Il est des disques qui, comme cela, dès la première écoute, vous donne un sentiment immédiat, percutant, évident, historique et durable de qualité supérieure, de moment important, précieux et unique. "Un grand disque", "un bel album", comme on dit ! "Crocodile" même sans rien connaître de son chanteur, auteur, concepteur et imaginateur, est un ovni génial d’une grande force, d’une belle Evidence qui s’apprécie de la première à la dernière chanson, et qu’on a envie aussitôt de mettre en boucle.

Le site de Lous-Ronan

Sa page Facebook

16 novembre

Le blog de Fred Hidalgo - ATTENTION LES FEUILLES ! C’est une chanson qui nous rassemble… 

 

« Attention les feuilles ! » ce sont bien sûr les feuilles d’automne qui tombent et se ramassent à la pelle, mais à Meythet (Haute-Savoie), la salle organisatrice de ce festival créé en 2001 ne s’appelle pas Rabelais pour rien : ici, les feuilles, c’est d’abord les esgourdes, ces disgracieux appendices sans lesquels la chanson resterait lettre morte, couchée sur le papier, veux-je dire. Au Rabelais et dans les 33 autres lieux qui font chorus pendant douze jours (du 8 au 19 octobre cette année), « on fait tout sérieusement… sans se prendre au sérieux » !

Hexagone - Gérald Kurdian, la preuve par 104

.... Gérald Kurdian fait de la pop. Jusqu’ici pas de quoi casser trois pattes à un canard, penses-tu, mais le garçon vaut le détour dans la mesure où ses ambitions sont bien plus élevées. Il travaille à la création d’un ensemble plus surréaliste basé sur l’innovation de sons s’inspirant notamment des expérimentations de Laurie Anderson, des samplers de Matthew Dear et des mélodies de Sufjan Stevens.

Nos Enchanteurs - En passant par la Loraine…

Née à Liège, en Belgique, elle n’en est pas moins helvète de Genève. En passant par la Lorraine, sans doute… Pile cinq ans après son premier album, Mine de rien, Loraine Félix récidive avec Du coin de l’œil.

15 novembre

C'est déjà ça - Léo la joue Solo, les Hurlements vont chez Mano

Adoubés par les proches de Mano Solo, les Hurlements d’Léo reprennent le chanteur disparu il y a cinq ans dans un spectacle où l'on voyage des Frères Misère aux ballades les plus intimistes. A la Teste (33) ce vendredi

Nos Enchateurs - CharlÉlie Couture, le temporel et l’ImMortel

Reconnaissons que Benjamin Biolay est de tous les fronts, très tendance. Lui qui désormais partage le destin artistique (mais pas que) de Vanessa Paradis est aussi l’auteur du retour en grâce (et réalisateur et arrangeur de ce nouvel opus) du lorrain CharlÉlie Couture, non forcément auprès du public mais d’un sacro-saint label sans qui en ce bas monde vous n’êtes pas, vous n’êtes rien.

C'est déjà ça - La bande à Renaud, vol2: quelques naufrages mais de belles surprises

Après un premier opus solide mais sans enjeu ni relief, on craignait le pire du second volume de cet hommage à Renaud destiné à le remettre en selle et en scène. De très beaux moments parsèment le voyage et font oublier les erreurs de casting ou les plantades. Retour, chanson par chanson.

Nos Enchanteurs - Daran, un disque de folk-singer

Daran est un des artistes les plus intéressants qui soient et chacun de ses albums, à défaut d’être d’or, est disque d’exception. Le nouveau, Le monde perdu, n’échappe pas à la règle. Plus et mieux encore, c’est un chef d’œuvre.

C'est déjà ça - Le bijou voyageur de Mermonte

Le groupe rennais s'est prêté à un film ovni de 28 minutes, à voir pendant une semaine sur le site des Inrockuptibles

C'est déjà ça - Keith Kouna ou la chanson en bataille

De Schubert aux Sex Pistols, rien n’effraie l’Ovni du Labrador en concert ce vendredi à Bordeaux.

14 novembre

L'Express - Les chemins buissonniers de Vianney Par

De l'école militaire à la chanson française

Ni pressé, ni angoissé, poli, joyeux, stylé, Vianney Bureau, 23 ans, a déjà tracé une route pleine de lacets et de chemins buissonniers. D'abord pensionnaire dans un lycée militaire -à sa demande-, le jeune homme, qui a grandi à Paname dans une famille de quatre garçons, a enchaîné sur une école de gestion à Paris, puis sur celle de mode Esmod, dont il est sorti diplômé en juin 2014. "Toutes ces expériences m'ont ouvert l'esprit, socialement et artistiquement." Vianney a zappé les stages en entreprise pour cumuler des jobs alimentaires et gratter la guitare dans le métro

Le Parisien - Chanson : vous allez adorer Vianney

Il chante « Je te déteste ». Mais on aime ce chanteur de 23 ans, révélation du moment avec son excellent premier album.

Est-ce ainsi que les tubes naissent ? Le 18 septembre dernier, au Zénith d'Amiens, le public de découvre en première partie un jeune inconnu en chemise blanche. Il ne l'a ni vu ni entendu auparavant. Il n'a même pas d'album à vendre à la sortie de la salle. Et pourtant, à peine entame-t-il « Je te déteste » que le public se met à taper dans les mains. Et comme par magie, cela recommence avec « Pas là » et son refrain ensorceleur. Ce soir-là, avec une guitare acoustique et une poignée de chansons magiques, Vianney se fait un prénom.

Quai Baco - Vianney – « Idées blanches »

Nouveau venu dans la chanson française, Vianney, signé chez Tôt ou tard, nous propose un premier album enjoué. Sage garçon au style un poil décalé sur une belle pochette très 60′s que l’on doit à André Palais, le Français désacralise une chanson française parfois un peu guindée en la mixant à une musique très accessible. « Idées blanches » fait la part belle au mélodies et aux airs entêtants.

C'est déjè ça - Montauban: le festival "Alors chante!" entre en résistance

La mairie (UMP) de Montauban a annoncé en fin de semaine dernière, la suppression de sa subvention à Chants libres, association qui depuis 29 ans, fait vivre le festival mêlant découvertes et valeurs sûres. Quelques jours après la consternante surprise, l'heure semble à la volonté de bâtir une trentième édition pour la prochaine Ascension

13 novembre

Nos Enchanteurs - Les Fils de ta mère se jouent de Barbara

Chouf, Florent Gourault, Manu Galure, Marion Josserand, 9 novembre 2014, café associatif Chez ta Mère, Toulouse.

Nous les avions entendus dans le triptyque Brel, Brassens, Ferré… alors qu’atten- daient-ils pour s’en prendre à Barbara ? Voilà, c’est fait !

Nos Enchanteurs - Angel Forrest, les ailes du désir

Angel Forrest, 8 novembre 2014, festival Les Oreilles en pointe, salle Dorian à Fraisses,

Le festival Les Oreilles en pointe est à peine commencé qu’on en a déjà le coup de cœur. Ce n’est pas une surprise : la coupable est en récidive. La première fois qu’Angel Forrest y était venue, c’était comme choriste de Martin Deschamps. Puis, il y a cinq ans elle nous avait fait son show à elle. Chaud. Nous en avions gardé pour toujours l’enthousiasme d’Angel. Qui, en une autre salle, autre récital, nous a refait samedi dernier le coup. Nous le savions, nous nous sommes laissé faire.

Les Inrocks - Vincent Delerm : “Je confirme, je ne suis pas très punk !

Il est actuellement en tournée avec un spectacle autour de son dernier album, “Les Amants parallèles”. L’occasion d’évoquer avec lui François Truffaut, Patrick Modiano, Alain Souchon et les détails qui continuent de façonner l’univers delermien. Entretien.

12 novembre

Culturebox - Zaz chante Paris dans un troisième album en collaboration avec Quincy Jones

Un troisième album pour déclarer sa flamme à la ville-lumière. Après ses deux précédents succès, Zaz revient avec "Paris" un album de reprises de chansons inspirées par la capitale. Un projet qui a reçu le soutien exceptionnel de Quincy Jones qui a produit trois des titres de ce disque sorti lundi 10 novembre.

Charts in France - Zaz en interview : "Je n'ai pas envie de devenir l'ambassadrice de la chanson française"

Zaz publie cette semaine son troisième album "Paris", à travers lequel elle rend hommage à la ville lumière qui continue de l'inspirer, bien que sa carrière internationale l'oblige à beaucoup se déplacer désormais. C'est à cette occasion que nous avons rencontré la chanteuse, qui se confie sur sa passion du jazz, sa rencontre avec Quincy Jones, et qui donne son point de vue sur les télé-crochets lorsqu'elle ne rappelle pas Dave à l'ordre.
 
 
J’ai la mémoire qui chante souvent, et parfois c’est la découverte d’une histoire, d’une tragédie, d’un pays… Il y a 2 ou 3 ans, c’est par Serge Utgé-Royo que j’ai appris l’histoire de la Nueve, et pourtant depuis mes années de militaire provisoire, je l’ai assez braillé « Morts aux cons » (si vous avez raté le début, révisez l’histoire de cette avant garde de la division Leclerc qui a libéré Paris la veille de la date officielle) C’est aussi par une chanson que j’ai vraiment réalisé ce qu’était Nuit et brouillard, à une époque où le silence était unanime… Et c’est aussi par une chanson de Jacques Debronckart que j’ai appris que les mutins de 1917, c’était pas tout-à-fait ce qu’en disaient les manuels scolaires. Et La chanson de Craonne, à part chez cet agitateur de Mermet, elle n’a pas souvent été diffusée sur les ondes.
 
 
Myriam Kastner, 8 novembre 2012, festival Les Oreilles en pointe, salle Dorian à Fraisses,

 Le bassiste, Xavier, en béquilles, elle en chanteuse avec un joli ventre rond et deux autres musicos (Edgar, son guitariste et frère, et Olivier, le batteur), voilà la belle équipe. On connaît peu Myriam Kastner, jadis « Maïrym », jolie rousse passée par les Rencontres d’Astaffort où le maître des lieux a vanté sa « voix aussi pure que sûre et un vrai talent d’auteur. » Pour l’avoir écoutée sur disque et désormais l’avoir vue en scène, on confirme sans mal les propos de Cabrel.

Télérama - Dimoné, Bien hommé mal femmé

Etrange alliage : des intonations à la Cabrel, une esthétique virile (riffs de guitare, look de méchant de série B), des arrangements mi-rock, mi-cabaret (un piano jouet, une sanza, un melodica rappellent les bidouillages de Pascal Comelade), et une interprétation alternant sections parlées et chantées. 

RFI - Dimoné, le fil-de-fériste - Nouvel album, Bien hommé mal femmé

Il n'a pas la visibilité qui lui sied de droit mais cela pourrait ne plus tarder. Plus que jamais mature dans sa pratique et sa richesse textuelle, Dimoné a un sens de la singularité qui emballe dans son quatrième album aux teintes éclatantes, Bien hommé mal femmé. Une offrande sacrément belle à entendre.

11 novembre

Nos Enchanteurs - Rodrigue fait le zèbre

Bel album, vraiment, de ce Rodrigue, qui retrouve la force de son premier opus (Le jour où je suis devenu fou, thématique récurrente chez lui…), la dépasse même, l’outrepasse (le suivant ne nous avait pas particulièrement emballés). Ça donne envie, bien sûr, que ce Lillois, au croisement d’un peu toutes les formes de chanson, accède à un plus large auditoire. Il suffirait de presque rien.

Autour de Nina

Olivia Ruiz, Camille,  Ben l’Oncle Soul, Sophie Hunger participent à un album qui rend hommage à NinaSimone à travers cet album imaginé comme une relecture passionnée de ses principaux standards et titres cultes.

10 novembre

Zikéo - Salvatore Adamo rend hommage à Gilbert Bécaud

Treize ans que Gilbert Bécaud nous a quitté ! Aujourd'hui, Salvatore Adamo lui rend un magnifique hommage en reprenant ces plus grands tubes.

Nos Enchanteurs - Montauban alors déChante

Alors Chante !, à Montauban, est, on le sait, un des repères parmi les plus importants de la Chanson dans l’Hexagone. Réputé pépinière de talents émergents, ce festival a su, au fil des ans, devenir une incontournable vitrine de la profession et un promontoire enviable pour qui se lance dans la chanson. Ce n’est pas pour rien que l’ensemble des professionnels ou peu s’en faut s’y retrouve chaque année, que l’Académie du disque Charles-Cros y décerne ses Coups de cœur et les éditions Raoul-Breton leur prix annuel.

Nos Enchanteurs - Lynda Lemay, prêt-à-penser, prêt-à-pleurer

Lynda Lemay, 6 novembre 2014, festival Les Oreilles en pointe, Firminy,

 Vingt-cinq ans que notre québécoise fait recette. Vu la ferveur du public, ça ne s’arrêtera pas de sitôt. Sur la scène, une école est suggérée à gros traits. La pupitre est un clavier, un tableau vert, sur le sol une marelle… trois fois rien en fait.
_____________________
_____________________

 

00:00 Publié dans | Lien permanent