Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les Licenciés de Chez Renaud - J'ai raté Téléfoot (Reprise de Renaud) | Page d'accueil | Le concert de la fin de semaine - Renaud : La chetron sauvage / Concert live au Zenith (1986) (82') »

samedi, 01 novembre 2014

L'actualité de la chanson française du 27 octobre au 2 novembre (mise à jour)

L'album de la fin de semaine : La bande à Renaud, volume 2

Le clip de la fin de semaine : Gervaise, La femme que l'on déteste

En vidéo : en concert à la Menuiserie, salle de concert de Pantin

L'album de la semaine : GiedRé, Ma première compil'

Le clip de la semaine, GiedRé - TouTes des PuTes

Les vidéos de la fin de semaine : La Bande à Renaud 2 (et Les Licenciés de chez renaud) et les concerts de la Menuiserie à Pantin

Bien reçu.... merci : Noémi, Les pays humides

A la une

Télérama - Johnny Hallyday se confie : le rock, la “Star Ac”, la drogue, la mort de Jim Morrison...

Entretien | Il sort un nouvel album, “Rester vivant”, et s'installe à Bercy avec Jacques Dutronc et Eddy Mitchell du 5 au 10 novembre (en attendant une tournée en 2015). Dans une longue interview pour “Télérama”, Johnny Hallyday, rencontré à Los Angeles, se livre avec pudeur et sincérité. Voici une partie bonus de cet entretien publié dans notre magazine.

2 novembre

Nos Enchanteurs - Allain Leprest : le livre qu’il méritait

Ceux qui espéraient lire en cet ouvrage la biographie définitive de Leprest seront déçus. Encore qu’il y ait pas mal de façons de relater le parcours de ce natif de Rouen. Ici ce sont des bribes de vie et des ellipses, des séquences qui s’attardent sur quelques moments et en enjambent d’autres : « un livre à plusieurs entrées, récit entrecoupé de formes courtes », d’abord « à quatre mains », celles de Marc Legras (ex de France-Musique et de France-Culture, de Paroles et Musique et de Chorus), celles d’Allain. Puis demain, à deux mains seulement, dès après un funeste quinze août (à peine esquissé, d’ailleurs, par « des véhicules de police, au bas de l’hôtel » et cette nouvelle qui « fait le tour du village »). Nous sommes (ou nous nous croyons) tellement tous dépositaires d’un peu de la vie d’Allain Leprest que ce livre nous surprendra, qui élude des épisodes que nous savons ou que nous croyons savoir, tout en en réhabilitant d’autres à ce jour inconnus du plus grand nombre.

1er novembre

Hexagone - Gervaise en flamme mystère

« Femme officielle » ou « Femme officieuse » ? Comme Gervaise le dépeint en nuance sur La femme que l’on déteste. On ne tranchera pas. Cependant, on se rangera derrière le titre de ce premier EP, paru le 15 octobre dernier, La Femme Mystère, pour se faire une idée définitivement et volontairement multiple de Gervaise.

Le Figaro - La Bande à Renaud 2 : des reprises sans ambition

Quatre mois après le premier volume, la chanson française continue à rendre hommage à l'un de ses plus fiers représentants. Sans parvenir pour autant à donner toute la force aux textes du chanteur.

Nos enchanteurs - Ces licenciés de chez Renaud, qui « bande » autrement mieux

.... C’est quoi ça, ces Licenciés ? Trois gars (David Hougron aux chant, guitare, banjo et mandoline ; Franck Thomelet, aux cajon et percussions ; Laurent Bouvron, chant et guitare) qui s’en donnent à cœur et à joie, de chanter Renaud. C’est par eux un Renaud tout mouillé d’émotion (pas grave, car Renaud Séchan…), retrouvant corps et esprit, sa gouaille, féconde faconde. Un Renaud vrai de chez vrai, pas vicié.

Nos Enchanteurs - Ewen, Delahaye et Favennec électrifient la Route 66

Ces trois-là, on les nomme aussi par leurs initiales : ça fait « EDF » (comme [Patrick] Ewen, [Gérard] Delahaye et [Melaine] Favennec) et, vu l’énergie qu’ils dégagent, ça leur va plutôt bien. C’est pas qu’ils se le jouent rockers (il le sont un peu, très folk-rock, un peu blues) mais ils ont les mêmes codes. Que ce soit pour l’aqueu Johnny ou pour eux, ça passe notamment par la Route 66. Sauf que la leur relie Saint-Jean-du-Doigt, dans le nord, à la Pointe de la Torche, dans le sud, axe de leur bel imaginaire.

31 octobre

RFI - Massilia Sound System, trente ans et un disque, Massilia, nouvel album

Fortement lié à sa ville des bords de la Méditerranée qu’il chante sur tous les tons, et souvent sur fond de reggae, Massilia Sound System a réuni ses effectifs dispersés sur les projets solos, pour donner forme à un nouvel album, Massilia, et le défendre en live, tout en fêtant ses trente ans d’existence.

Télérama - Karen Brunon, La Fille idéale

Depuis plus de vingt ans, Karen Brunon est l'une des musiciennes les plus demandées du circuit. Exposée, d'ailleurs, plus que d'autres (elle est membre à part entière du « super groupe » Circus, aux côtés de Calogero). Aujourd'hui, la voilà qui sort un album solo, conviant auprès d'elle Biolay, mais aussi Keren Ann ou Elodie Frégé, pour l'épauler à l'écriture et à la composition. Un beau casting. Et une longue gestation pour un disque dans lequel on pensait entendre un peu d'urgence. Il est, au contraire, tout en légèreté. Evanescent.

30 octobre

Télérama - Johnny Hallyday : “Le manque de père a hanté ma vie”

Avant-goût | Un nouvel album, deux nouveaux spectacles et un retour aux sources du rock. Johnny Hallyday est l'invité de “Télérama” cette semaine. En voici un aperçu.

Nul besoin d’aimer l’intégralité de sa discographie pléthorique pour s’intéresser à l’homme. Et difficile de ne pas être touché par sa candeur, sa franchise, sa sincérité. Il sort un nouvel album, Rester vivant, s'installe à Bercy avec Jacques Dutronc et Eddy Mitchell du 5 au 10 novembre et prépare une tournée en 2015. Johnny Hallyday nous a reçu à Los Angeles. Il est l'invité de Télérama cette semaine.

29 octobre

Télérama - Les Sonos tonnent, le club chanson #104 : Julien Clerc, Adrien Gallo et Salomé Leclerc

Musiques | L'un fait figure d'ancien, l'autre de chanteur en vogue, la troisième de talent prometteur : Julien clerc, Adrien Gallo (chanteur de BB Brunes en solo) et la Québécoise Salomé Leclerc sont passés au crible par nos critiques chanson : Sophie Delassein de “L'Obs”, Gilles Medioni de “L'Express”, Valérie Lehoux et Guillemette Odicino de “Télérama”.

Nos Enchanteurs - Granby 2014. Salomé Leclerc, l’amour et le mystère

.... Retour à Granby, cinq ans après, pour Salomé Leclerc, en formule dépouillée, en guitariste percussionnante, femme battante. Splendide spleen amoureux, dentelle d’émotions. « Je pensais rapporter / La lune à bout de bras / Elle est encore bien accrochée / Je suis resté en bas / L’impossible ne se fait pas sans toi. » Un micro pour chanter dedans, un autre pour que la voix porte loin, explore d’autres contrées, sonde d’autres mondes, prolonge l’instant présent, se brise en abimes. La main lourde de son maillet qui frappe sans tendresse les cordes de sa guitare, Salomé Leclerc a tout d’une amazone, à lutter pour se frayer un chemin dans la passion amoureuse, imaginaires luxurieux, mystérieux, réels en suspens faits d’éclaircies et de noirceurs.

28 octobre

Nos Enchanteurs - Brassens nous ouvre (enfin) son journal

Pour bien comprendre les chanteurs il faut les écouter, et lire ce qu’ils écrivent. Parfois il faut des éléments de décodage par des initiés, (comme  L’aigle noir de Barbara) parfois on dispose d’un livre qui apporte à tout lecteur un peu attentif de quoi comprendre sans qu’on le dirige sur des voies balisées. Ici, Jean Paul Liégeois a réuni dans une stricte chronologie les écrits, les notes, les carnets de brouillon où Brassens notait au jour le jour les idées esquissées, les débuts de chansons, un thème possible, une observation personnelle… On voit se dérouler tout ce qui fait l’ordinaire d’une vie, qu’un écrivain, poète, ou auteur de chansons transforme en matériau de construction pour ses ritournelles, ses chansonnettes, ses tranches de vie… Des fragments de textes écrits au fur et à mesure, qui reviennent parfois, comme une idée qu’on avait oubliée, et qu’on renote, parfois à l’identique, parfois avec des variantes. On y trouve ce qui sera peut-être une des pierres du monument.

Nos Enchanteurs - Prémilhat 2014. Michèle Bernard, 1,2,3 soleil !

Un gros soleil tout rond, tout jaune, avec des yeux et un large sourire illumine la page blanche. C’est que, ce soir, l’enfance a déboulé sur la scène, toute habillée de couleurs acidulées, couleurs sucre d’orge ou roudoudou, de boîtes empilées et de toute petites lampes aux quatre coins, avec le rouge de leur abat-jour. On devine même un nounours sagement assis dans sa boite. Les instruments veillent en attendant que commence la fête : côté jardin, ukulélé, alto, violon, tuba, côté cour guitares, au fond la grosse contrebasse et en avant scène, princier au pied du micro, l’accordéon.

C'est déjà ça - Perez, le rôdeur des méandres

Le Bordelais pose les jalons d'un univers dans un EP prometteur, "Gamine"

Ca commence par un gars qui n'ose pas suivre une fille sur le quai de la gare. Classique. Et puis il se pose dans un café, et se transforme en... chaise. Ce n'est déjà pas la même musique, et passé la surprise du propos, on compatit pour ce destin immobile, condamné à supporter les popotins quand on ne l'envoie pas voltiger pendant les bagarres. Jusqu'à la libération, le retour de la fille, et le garçon qui ne laisse pas passer cette deuxième chance.

Quai Baco - GiedRé débarque au Japon !

Qui pouvait imaginer que la douce poésie de GiedRé débarquerait un jour au pays du soleil levant ? Pourtant la chanteuse vient tout juste de sortir son premier opus au Japon avec comme single incontournable son titre « Minna Unchi Suru » («On fait tous caca»).

27 octobre

Libé - Jean-Louis Murat en son Puy carré

Accompagné du Delano Orchestra, l’ermite auvergnat sort «Babel», un double album naturaliste, entre folk et blues, au goût de terroir.

Froggy'd delight - Claire Elzière L'Européen  (Paris)  samedi 27 septembre 2014

Fin septembre, Claire Elzière et Dominique Cravic ont donné un récital à l’Européen pour fêter la sortie de leur album Claire Elzière chante Allain Leprest. La salle était comble, et l’on pouvait y voir plusieurs représentants de la "famille Leprest", tant artistique que génétique : Fantine et Sally, Francesca Solleville (toutes trois saluées par Claire Elzière), JeHaN et Caroline Allonzo (dont on a récemment chroniqué un spectacle au Limonaire), François Lemonnier, Jean-Louis Beydon, Françoise Kucheida, Claude Lemesle.

Froggy's Delight - Claire Elzière Claire Elzière chante Allain Leprest  (Saravah)  août 2014

Trois ans après sa mort, l’œuvre d’Allain Leprest connaît ces jours-ci un sursaut inespéré : après les nécessaires hommages, voici qu’on ouvre enfin le coffre aux trésors inédits – révélant la face cachée de cette production monumentale, jusque-là très éparpillée (dont on retrouve chaque jour de nouveaux morceaux). Nous chroniquions la semaine dernière l’album Paris-Milan de Jean Guidoni mis en musique par Romain Didier et produit par Didier Pascalis pour le label Tacet. Un autre album d’inédits était déjà paru, quelques semaines plus tôt, chez Saravah. Belle brune à voix limpide, Claire Elzière est connue pour ses interprétations de Pierre Louki – déjà deux albums à son actif sur le label de Pierre Barouh. Elle jouit d’une petite notoriété au Japon, où elle publie des disques de standards spécifiquement destinés au marché francophile. Son nouvel album, sur des textes d’Allain Leprest, contient quatorze chansons dont dix inédites, plus quatre reprises choisies – politique maison oblige – sur les albums publiés par Leprest chez Saravah dans les années 90’s. 

19:55 Publié dans | Lien permanent