Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 28 novembre 2019

L'actualité de la chanson française du 15 au 21 novembre

Les artistes de la semaine : Marie-Flore, Saez, Céline Dion, Noël Brottes, Gilbert Lafaille, Jean-Louis Aubert

L'album de la semaine : Marie-Flore, Braquage

Le clip de la semaine : Marie-Flore - Tout ou Rien

AUBERT

Victor Hache - Jean-Louis Aubert : “J’ai voulu que le monde me prenne dans ses bras”

Presque dix ans après son album “Roc’Eclair”, après le succès de la tournée des Insus marquée par un final au Stade de France, Jean-Louis Aubert revient avec “Refuge”. Un double album de 22 titres inédits pop-rock et reggae en forme de carnet de voyage intérieur, que l’ex-leader de Téléphone va dévoiler au Bataclan à partir de jeudi 7 novembre jusqu’au 5 décembre. En attendant son “Olo Tour” 2020, tournée XXL des Zénith avec des hologrammes, partout en France.
 
Jean-Louis Aubert: “La première fois que j’ai traversé le monde, j’ai fait de l’auto-stop et le fait d’avoir eu une guitare m’a permis d’être un peu au cœur d’une fête, ça m’ouvrait les portes. Je ne remercierai jamais assez la vie pour ça “
 
SAEZ
 
We Cult - Rencontre. Damien Saez: “Ni dieu ni maître”, ni compromis
 
Il ne donne que de très rares interviews. Pour We Culte, Damien Saez nous a accordé un entretien exceptionnel où il a parlé de son nouveau quadruple album de 39 chansons “Le Manifeste 2016-2019 – Ni dieu ni maître”. Un répertoire libertaire et engagé qu’il va dévoiler au cours d’un concert très attendu à Bercy (Accorhotels Arena) où il  jouera pour la première fois le 3 décembre, pour ses 20 ans de carrière.
 
Damien Saez: “Aujourd’hui, il faut se libérer du système médiatique. Ce ne sont plus les hommes politiques qui dirigent, c’est les médias des médias, Apple, Google, Facebook, Instagram… dont les patrons mènent le monde. C’est comme s’il n’y avait plus de démocratie, comme une dictature du capital. C’est ça la réalité”
 
 
Saez ne fait rien comme les autres. Pour preuve, l'artiste engagé s'apprête à publier "Le manifeste 2016-2019 : Ni Dieu ni maître", un quadruple album contenant 39 chansons qu'il a écrites et composées. Certaines seront déjà connues du public puisqu'elles apparaissaient sur ses précédents disques "L'oiseau liberté", "Lulu" et "#humanité" sorti l'an dernier. L'interprète des "Enfants paradis", qui sera en concert à l'AccorHotels Arena le 3 décembre, donne avant rendez-vous à son public dès le 22 novembre pour découvrir cette compilation, défendue par les titres inédits "Germaine", "Mandela" et "Jojo", en hommage à Johnny Hallyday.

MARIE-FLORE

Baptiste Vignol - Chanteuse à vif

Elle s'appelle Marie-Flore. Son disque est un manifeste, un coup de poing. La chanson n'est plus la même depuis qu’Héloïse Letissier a créé Christine and the Queens. Simple constat. Les femmes ont pris le pouvoir. Angèle, Clara Luciani, Aya Nakamura... Cet album en est un autre témoignage. BRAQUAGE porte bien son nom. Il dynamite la variété. Et enrichit un genre. A coup de chansons toxiques. Leur thème unique est la passion, la passion amoureuse, qui finit toujours par vous mettre KO. Ce qui frappe d’entrée, c’est la puissance d’expression de Marie-Flore.

CELINE DION

RFI - Céline Dion, plus haut que tous les sommets

Alors que l’album Courage sort aujourd'hui et qu’elle a commencé il y a quelques semaines le Courage World Tour, la chanteuse québécoise savoure un statut unique sur la scène mondiale, dans lequel ses nouvelles chansons sont de moins en moins au cœur de son actualité.  

Il est possible que le plus important d’une chanteuse ne soit pas ce qu’elle chante. Céline Dion, à l’approche de la sortie de Courage, son vingt-septième album studio, n’intéresse plus les médias – et donc le public, doit-on croire – autant pour ses chansons que pour tout le reste.

NOEL BROTTES

Nos Enchanteurs - Noël Brottes, retour à la chanson-mère

Re-Naissance, nouvelle naissance à la chanson. Flash-back : nous sommes à la fin des années soixante-dix, début des années quatre-vingt. On trouve la trace de Noël Brottes sur les pages jaunies d’anciens journaux, des affiches et programmes d’époque. Comme auteur-compositeur interprète. Comme ami et complice de Michel Corringe aussi. Noël Brottes est chanteur, mais alors sans grande discipline, à plus faire la fête qu’à se consacrer sérieusement à son art. Il quittera les feux de la rampe pour une toute autre voie, ferroviaire celle-ci (il nous gratifie ici d’une Rêverie ferroviaire qui le mène à l’amour, lui ébouriffé, elle décoiffée).

FRED MELLA

Nos Enchanteurs - Fred Mella (1924-2019), le dernier des Compagnons

C’est, cette fois-ci, avec la disparition du dernier* des Compagnons de la Chanson (au moins de sa formation initiale, de loin la plus célèbre), qui plus est leur soliste, la fin d’une histoire, un livre qui se referme, le point final à l’une des plus belles et célèbres pages de la chanson. Quelques semaines après le décès de son frère René (en septembre dernier), Fred Mella a quitté ce monde, par lui enchanté.

RFI - Fred Mella, le compagnon de la chanson

Ténor et soliste des Compagnons de la Chanson pendant plus de quarante ans, il fut aussi leur photographe en coulisses et un des personnages les plus attachants du showbiz français de l'époque. Il vient de disparaitre à l'âge de 95 ans, ce samedi 16 novembre 2019.

Fred Mella aura accompli la gageure de se faire un nom sans quitter son groupe. Certes, sa voix exceptionnelle avait fait de lui le soliste des Compagnons de la Chanson, mais il avait réussi à dégager une personnalité propre voire à apparaître comme le primus inter pares de l’ensemble vocal le plus populaire de la francophonie. 

 
LAFAILLE

Nos Enchanteurs - Gilbert Laffaille : « La chanson que j’aime n’a plus vraiment de place »

En ce début novembre 2019, Gilbert Laffaille vient de donner  deux concerts exceptionnels au Forum Léo-Ferré à Ivry-sur-Seine. L’occasion de revisiter, en une vingtaine de titres, quarante ans de chansons et de sketchs (du Vieux Théâtre au Triangle des Bermudes en passant par Kaléidoscope et Neuilly blues. Il a donné plus de mille concerts en France et à l’étranger et réalisé depuis 1977 une quinzaine d’albums (dont certaines chansons ont été traduites en de nombreux pays). Dans un livre bilan, Kaléidoscope (voir l’article de Ghislain Debailleul, il retrace les grandes étapes d’une vie d’artiste. Gilbert Laffaille répond aux questions de NosEnchanteurs.
 
LOUIS VILLE
 
Le Doigt dans l'oeil - Louis Ville Eponyme…
 
C’est la ballade d’un troubadour qui peint le monde vu à travers le prisme d’un regard lucide, tendre, souvent inquiet, mélange de solidaritude et d’espérances floues, ou flouées, mais … Troubadour ça se dit aussi songwriter, un porteur de nouvelles, un chroniqueur musical du temps présent dans tout ce qu’il a de nuances bariolées, contrastées, ecchymoses et cicatrices comprises.

KATERINE

Baptiste Vignol - Chacun sa cup of tea

Trop de cucul quéquette font plein de prouts mouillés. Et comme Katerine saute à pieds joints dans sa «zone de confort» (autre expression nunuche pour chroniqueurs BFM...), il en met forcément partout! N’empêche, CONFESSIONS serait pour certains l’album de l’année. Lol. C’est la zob génération qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez et s’enflamme pour un confetti. Impossible en revanche, cinquante ans après sa sortie, de se passer d'ELTON JOHN, ce chef-d'œuvre de folie.

RFI - Les élucubrations de Philippe Katerine

Pour son onzième album studio, Confessions, Philippe Katerine détourne les codes du hip hop et s’offre une pléiade d’invités, de Lomepal à Gérard Depardieu, de Camille à Léa Seydoux. Si le bonhomme nous étonne encore et toujours, on le préfère dans un registre plus tendre.

Ces derniers temps, on l’a plus souvent vu au cinéma que dans les salles de concert. Encore plus depuis le César qu’il a obtenu pour Le grand bain (film réalisé par Gilles Lellouche), Philippe Katerine est devenu une figure populaire. Chanteur, acteur, dessinateur, il apparaît aux yeux du grand public comme un personnage loufoque, qu’on ne sait jamais trop à quel degré prendre. A ceux qui verraient dans sa démarche de l’ironie, il répond au contraire que cela n’a jamais été son truc.

FRASIAK

Nos Enchanteurs - Frasiak, sous la gueule de Rimbaud

Depuis qu’en 2003 son premier CD fut sacré « album de la maturité », la surenchère est délicate, même si Frasiak ne cesse, album après album, de se surpasser. C’est aujourd’hui son huitième opus (dixième si on inclus les « en public », tous deux enregistrés à Bar-le-Duc, sur ses terres) et, disons-le tout net, celui-ci est encore un délice : chaleureux, émouvant, d’une remarquable efficacité d’écriture : concise, précise, imagée. Engagée.