Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 avril 2008

L'actualité de la Chanson Française, spéciale Bourges 2008

Froggy's Delight - Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
... Puis arrive l’heure de Dutronc, le fils ; Thomas, qui fut une bonne surprise. Son incroyable prestance sur scène fait partie intégrante de son succès. Il joue un jazz manouche élégant, entouré de talentueux musiciens. De "J’aime plus Paris" aux Triplettes de Belleville, en passant par "L’été indien" de Joe Dassin revu et corrigé, Thomas Dutronc a fait danser le public, au rythme de sons tziganes.

CATHERINE RINGER

Catherine Ringer sans pathos au Printemps de Bourges
BOURGES (AFP) — Catherine Ringer, qui a repris une tournée quelques mois après la mort de l'autre moitié des Rita Mitsouko, son compagnon Fred Chichin, était à l'affiche du Printemps de Bourges vendredi, de même que le futur représentant de la France à l'Eurovision, Sébastien Tellier.
"C'est une émotion particulière, un Printemps de Bourges particulier pour tout le monde qui vient écouter les chansons des Rita Mitsouko, vu l'absence de Fred Chichin", lance Catherine Ringer lors de son entrée en scène au Palais d'Auron, l'une des salles du Printemps.

CAMILLE

Libé - Camille, vocalises de Printemps
Bourges. La 32e édition a débuté mardi avec aussi Yael Naim, Thomas Dutronc et Cali. Envoyé spécial à Bourges LUDOVIC PERRIN

Que retiendra-t-on du Printemps de Bourges 2008 ? La 32e édition n’était pas terminée que déjà circulait bien le nom de Camille. Camille, oui, la chanteuse qui en agace certains, qui tournerait le dos à la France pour une carrière internationale, qui fait sa Björk… Au Palais Jacques-Cœur, durant pratiquement tout le festival, l’insolente en retour constant vers l’enfance, ses sautes d’humeur et ses bruits bizarres, présentait son nouveau spectacle rodé, voilà quelques jours, en région parisienne, à l’EMB de Sannois (ouvert au public, 19 euros le filage !). 

Concertandco - Camille (Le Printemps de Bourges 2008)
Epoustouflant, brillant, inspiré, renversant, osé, bouleversant, on ne sait pas très bien quels adjectifs utiliser pour décrire le nouveau spectacle de la chanteuse Camille, qui était présenté au magnifique théâtre Jacques Coeur dans le cadre du Printemps de Bourges 2008. Entourée d'un groupe de sept musiciens/choristes (en tous points parfaits) pour un spectacle sonorisé et éclairé avec talent, la récente auteure de l'album Music Hole a présenté sa dernière livrée avec foi, drolerie et concentration.

CLAIRE DITERZI

LEMONDE.FR | 16.04.08 | Printemps de Bourges : les tableaux sonores de Claire Diterzi
Ancienne du groupe folk-punk tourangeau Forguette Mi Note, la chanteuse Claire Diterzi mène aujourd'hui une singulière et courageuse carrière solo, jalonnée par deux albums d'une grande audace esthétique, Boucle (2006), et le récent Tableau de chasse. Ce dernier se voulant une création musicale à partir d'une sélection de peintures et de sculptures choisies par la musicienne, allant du Verrou de Fragonard à Allen Jones ou Lucian Freud. 

DANIEL DARC

Bruits de musique -  Printemps de Bourges (VIII) : Daniel Darc, heureux,  Tout à l’heure, vu quelques chansons du concert de Daniel Darc. Voix un peu raide, avec son insistance terrible, ses mots qui se bousculent. Son débardeur qui dévoile le all-over nihiliste de ses tatouages. Ça me ramène à un joli moment d’une longue interview avec lui, fin janvier dernier (j’en avais tiré un papier dans Le Figaro et un autre dans Chorus-Les Cahiers de la chanson). Je lui avais donc demandé : « la vie est belle ? » 

SEBASTIEN TELLIER

Bruits de musique - Printemps de Bourges (IX) : Sébastien Tellier, hérétique et relaps
Sébastien Tellier devait donner son concert ce soir tranquillement au 22. Mais entretemps est survenue l’histoire de l’Eurovision, de la polémique sur Divine chanté en anglais au concours. Hier, Christine Albanel, la ministre de la Culture de passage au Printemps de Bourges, fait remarquer que Tokio Hotel montre que l’on peut « gagner en chantant dans sa langue », mais aussi que « Sébastien Tellier est très intéressant » et qu’« on a de vraies chances à l’Eurovision ».