Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'album de la fin de semaine : Paris Combo, Quesaco ? | Page d'accueil | LE CAPITALISME SELON GIEDRÉ QUI CROQUE LES NUAGES, LES PETITS POIS (ET LES CONS) »

samedi, 14 mai 2022

Le concert : Corentin Coko chante la Commune

L’espoir que la Commune a suscité, après la cuisante défaite de la France contre les Prussiens, et l’horreur de son massacre par Thiers et les Versaillais (la Semaine Sanglante), ont inspiré de nombreux poètes et auteurs. Corentin COKO, armé de son accordéon, et à travers des textes et chansons d’Eugène Pottier, Victor Hugo, Louise Michel, Jules Vallès, Jean-Baptiste Clément, Emile Zola, nous fait revivre ces quelques mois où Paris fut aux mains du peuple et de la Révolution Sociale. « Ce qui me marque dans les textes de La Commune, dit Corentin Coko, c’est que malgré l’urgence des luttes, des guerres, malgré la misère du peuple affamé et assiégé de 1871, malgré même les massacres et fusillades fratricides – et peut-être même à cause ce climat épouvantable – l’idéal d’une société nouvelle et plus juste ne se construit pas seulement avec des armes, des canons, mais avec des discours, des mots, des textes, particulièrement emplis de poésie. Une poésie exaltée, vibrante, passionnée, venant de la masse populaire, de la terre rougie de sang, une poésie sortie tout droit des entrailles de Paris. »

09:30 Publié dans | Lien permanent

Écrire un commentaire