Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le temps des reprises : BRASSENS L'IRLANDAIS # LIVE STREAM # Alliance Française DUBLIN | Page d'accueil | Le clip de la semaine - Les Ardéchois - Chanson de l'Ardèche - Hymne de l'Ardèche - La montagne »

dimanche, 25 juillet 2021

Les actualités de juillet (mise à jour du 23 juillet)

Nos Enchanteurs - OFF Avignon 2021, au c[h]œur d’Imbert Imbert

Ce n’est pas à un concert de chansons, mais à une introspection intime en cheminement à laquelle vous êtes conviés à assister. Ça tient du théâtre, de la poésie, du rock, du concert classique, de la chanson, de la performance, sans jamais s’y limiter. Déjà son récent album, ses Mémoires d’un enfant de trois mille ans, était mise à nu, dévoilement de cette conscience  d’enfant inscrite dans le destin de l’homme, un destin de 300 000 ans, passé à se questionner, à plonger dans l’absurde d’une vie brûlante dont on sait qu’elle a une  fin. On pensait qu’il avait creusé déjà la question, à remonter sans cesse sur la pente cette éternelle pierre qui roule et nous entraîne vers le bas. Mais la réflexion, le sentiment, le corps poursuit son exploration, dans ses caprices, sa quête, sa performance musicale. Nulle crainte à avoir pourtant, il suffit de se laisser porter par cette sensibilité à vif, cette musique enveloppante qui vous fait vibrer, penser, exister. 

RFI - Intimiste ou révoltée, Nawel Ben Kraïem «chante un secret» à Avignon

Même si le Festival d'Avignon est avec celui d'Édimbourg le plus grand rendez-vous mondial du théâtre, on y entend aussi de la poésie et des notes de chansons. La Franco-Tunisienne interprète les poèmes de son recueil J’abrite un secret (éditions Bruno Doucey), sous le titre Je chante un secret... au théâtre du Verbe fou, dans le cadre du « Off », jusqu'au 18 juillet. Nawel Ben Kraïem ou les mots d’une jeune femme à cheval entre la France et la Tunisie, à la recherche de ses identités multiples.

RFI - Les Francofolies de la Rochelle maintiennent le cap

Programmation foisonnante et ouverte à tous les vents pour cette édition des retrouvailles qui va monter en puissance jusqu'au mercredi 14 juillet 2021. Retour sur le premier week-end traversé par les prestations marquantes de Miossec, Ben Mazué, Pomme, Magenta et Martin Luminet.

"Qu'est-ce que ça fait du bien ! Qu'est-ce que ça nous a manqué ! Qu'est-ce que vous nous avez manqué!". Peu importe qu'il vienne juste de se livrer à un massacre en règle d'une scie (Caruso), Claudio Capéo résume là le sentiment de délivrance qui habite autant les artistes programmés que les spectateurs présents en terre rochelaise. Comme une rentrée scolaire forcément attendue après de longues vacances contraintes et prolongées.

RFI - Les valises à double-fond de Sarclo

Chanteur suisse et corrosif, Sarclo, 70 ans, bourré de grogne et de tendresse, a été, selon ses mots "épargné par le succès". Ce qui ne l’empêche pas de forger inlassablement des petits joyaux de chansons francophones. Petit coup d’œil dans le rétro, à l’occasion de la sortie de son 15e et dernier disque J'ai jamais été aussi vieux.

Cinq minutes avant notre interview téléphonique, Sarclo nous envoie par MMS, une image d’un petit coin de paradis – un parasol, des galets, la fraîcheur d’une rivière –, avec ces trois mots : "je suis là". À peine quelques jours après la sortie de son dernier disque, le chanteur dont Renaud disait qu’il était "la plus belle invention suisse depuis le gruyère", a pris la poudre d’escampette, direction sa maison secondaire du Gard. Selon ses photos Facebook, l’homme se prélasse, au rythme de son chat. Mais les apparences des réseaux sociaux peuvent être trompeuses...

00:00 Publié dans | Lien permanent