Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'album de la semaine : Claudine Lebègue, Quand il fait chaud | Page d'accueil | Le clip de la semaine, Perfecto - Claudine Lebègue »

samedi, 26 juin 2021

L'actualité de la chanson française du 11 au 17 juin

Les artistes de la semaine : Claudine Lebègue, Yves Jamait, Clara Luciani, Bertrand Burgalat, Versari, Yvan Marc

Les vidéos de la fin de semaine : Claudine Lebègue et Yves Jamait

L'album de la semaine : Claudine Lebègue, Quand il fait chaud

Le temps des reprises : Paco Ibanez chante Le temps des cerises

LE TEMPS DES REPRISES

Le temps des reprises c'est une nouvelle page sur Facebook qui débute avec de belles reprises du Temps des cerises jusqu'au 30 juin 2021. Suivra un mois de juillet consacré à Brassens.

CLAUDINE LEBEGUE

Nos Enchanteurs - Claudine Lebègue, la perfection du perfecto

Si on excepte sa trilogie A ma zone (deux CD, dont le second, Un camion dans la nuit, date de 2014, et un livre en trois tomes), il faut remonter à il y a dix-neuf ans, en 2002 donc, pour retrouver le précédent album de notre Lyonnaise, Des roses et Roger, alors produit par Anne Sylvestre et paru chez EPM. Une éternité ! C’est dire si, dans le Landerneau de la belle et bonne chanson dont NosEnchanteurs est ardent prescripteur, ce disque doit être considéré pour le grand événement qu’il est. A plus forte raison que, sans que Lebègue soit chanteuse à part, elle a, outre ce côté frondeur qui lui va si bien (« Je suis / Femme obscure / Femme armure / Je tire je jure / Je chevauche les murs »), une façon bien à elle de mener une « carrière » : jamais là où on l’attend, témoin par exemple son récent spectacle (toujours en tournée) sur Dalida.

CLARA LUCIANI

RFI - Clara Luciani, hédoniste mélancolique

Dans la foulée de son premier album, Sainte Victoire (2018), Clara Luciani est devenue l’une des chanteuses françaises les plus populaires, récoltant deux Victoires de la musique en 2019 et 2020. Son nouvel album, Cœur, parait ce vendredi 11 juin, à l’aube d’une nouvelle vie pour les Français, de plus en plus déconfinés. Une libération que le disque accompagne sur un rythme disco

Télérama (abonnés) - Clara Luciani - Cœur

Rien n’aurait été plus ennuyeux qu’une redite de Sainte-Victoire, premier album qui révéla, en 2018, la voix grave de Clara Luciani. Un disque consacré par une Victoire de la musique et un succès qui transforma la jeune chanteuse en artiste à part entière.

Marianne - "Album dansant" et "disque intimiste" : te fatigue pas Clara Luciani, on connaît la chanson

Si plus personne n’ose parler « d’album de la maturité », on a tout de même l’impression que la pop et la variété françaises, cajolées par Les Victoires de la musique et la presse culturelle, réchauffent à longueur de plans de com’ et d’albums propres sur eux des formules toutes faites. En voici un panorama, de bien mauvaise foi.

Attention, papier méchant. Ce mardi 8 juin, l’interview de Clara Luciani publié par Libération à l’occasion de la sortie de son nouvel album, Cœur, nous a fait lever les yeux au ciel : non pas que sa musique soit déplaisante, ou l’interview choquante. Mais nous avons eu l’impression de l’avoir déjà lue cent fois. « J’ai aimé cette idée de faire des chansons faciles à fredonner, simples, feel good, et tant pis si certaines personnes vont regretter les morceaux un peu plus ténébreux et plaintifs du premier album », explique l’artiste. Intention louable, légitime, mais tellement convenue.

Nos Enchanteurs - Clara Luciani, côté histoires de cœurs

Quoi, encore Luciani ? J’entends déjà quelques agacements au seul nom de cette artiste qui a fait irruption en peu de temps, quatre ans seulement, dans le paysage musical de la chanson de grande diffusion. Difficile, en effet, d’échapper ces jours-ci à la promo de son deuxième album. Cœur  – c’est son titre -, tend à prouver que le succès de précédent, Sainte-Victoire, du nom du célèbre massif du sud de la France, n’était pas

YVAN MARC

Nos Enchanteurs - Yvan Marc, mais pas tout seul

Yvan Marc fut à ses débuts signé chez Virgin. Imaginons qu’il le soit resté : ce disque de reprises en duos n’aurait forcément pas la même gueule, le personnel en serait différent. Ce ne seraient que des stars d’hier, d’aujourd’hui et de demain, des gens dont le domicile principal est dans le poste de télé ou chez Manoukian. Il y aurait peut-être des titres mieux interprétés que d’autres, mais ce disque de plus, ce presque tribute, n’aurait que bien peu d’intérêt.

VERSARI

Froggy's Delight - Versari, Sous la peau

.... Vous apprécierez par vous-même la qualité du trio. Si on ajoute à cela que le disque est passé entre les mains de TJ Allen (Portishead, Anna Calvi…) et la participation sur quelques titres de Adrian Utley (Portishead), on a quand même un CV qui nous laisse présager du meilleurs. Et ça tombe bien, c’est évidemment le cas !

C’est puissant, c’est mélodique, les textes en français sont superbement écrits et roulent sur les instruments comme un catamaran de compétition sur un mer agitée avec un vent de dos. C’est du grand art pour qui, évidemment, apprécie un tant soit peu le côté dark, voire cold wave.

BURGALAT

France Inter, Côté Club - Spéciale Bertrand Burgalat

“Pourquoi ce titre? C’est d’abord un texte de Blandine, qui a été  déclenché par la lecture d’un livre merveilleux, “Ce qui n’a pas de prix”, d’Annie Lebrun, qui décrit l’enlaidissement du monde par son esthétisation. Les  paroles de Blandine racontent bien notre société, et ce titre raconte bien, aussi, cet album. Il est à la fois onirique et très ancré dans la réalité. C’est un peu du réalisme fantastique”. Encore une fois, il a composé et arrangé toutes les musiques.

GEORGIO

Télérama (abonnés) - Georgio - Sacré

En 2014, le collectif Fauve l’avait invité sur son premier album au succès phénoménal, Vieux Frères, partie 1 (unique featuring du disque, sur le titre Voyous), l’aidant grandement à se faire connaître. Voici déjà le quatrième LP pour Georges Édouard Nicolo, alias Georgio, 28 ans,

DIDIER BOURDON

France Info - Didier Bourdon se met à la chanson et sort un premier album, "Le Bourdon"

Didier Bourdon se met à la chanson. Le comédien sort un premier album, intitulé "Le Bourdon". Le 13 heures l’a rencontré chez lui.

Didier Bourdon se lance un nouveau défi et sort un album en solo, Le Bourdon, où il se moque de lui-même. "Pourquoi tu te mets à la chanson ducon", chante-t-il. "Il n’y a pas que le clin d’œil par rapport à cette question qu’on peut se poser à mon sujet, c’est bien évidemment une manière détournée de parler du monde de la musique qui nous entoure aujourd’hui", raconte le comédien et chanteur

PAXTI

France Bleu - De Bashung à Clara Luciani, Patxi Garat revisite la chanson française en basque

Il fait son grand retour devant un micro. Patxi Garat vient de dévoiler son nouvel album Patxi "en basque". Il reprend de grands standards de la chanson française pour les chanter en basque. 

Patxi Garat a le Pays Basque dans le cœur. Il a donc choisi de sortir un album exclusivement en langue basque. Né à Saint-Jean-de-Luz, Patxi a notamment appris le basque dans une ikastola, une école où l’on apprend la langue. Sa passion, la musique a démarré après l’achat d’une première guitare à l’adolescence. Puis à sa majorité, tout s’accélère ! Il est sélectionné pour participer à la troisième saison de la Star Academy sur TF1 regardé à l’époque par plus de 9 millions de téléspectateurs. Il atteint la demi-finale avant d’être éliminé mais participe à une tournée de plus de 100 dates avec les autres participants de l’émission.
Depuis, Patxi Garat est un interprète mais aussi auteur et compositeur. Il a écrit les paroles et la musique du tube de Louane « Jour 1 », mais aussi « Tout me ramène à toi » de Roch Voisine ou encore le titre « De l’amour » pour le collectif Urgence Homophobie qui rassemble plus de 70 stars. 

FRANCIS BEBEY

Nos Enchanteurs - L’homme de la sanza, Francis Bebey

Dibiye » (intelligence, ruse, en langue douala du Cameroun) a marqué son temps, influencé une génération (symbolique du passage de la colonisation à l’indépendance) de « world musiciens », bercé les amoureux d’Afrique, alimenté les samplers de amateurs de trip-hop de tous horizons, fait les beaux jours des radios spécialisées. Certains titres de Francis Bebey sont repris et réinterprétés aujourd’hui de par le monde par les nouvelles générations d’artistes.

00:00 Publié dans | Lien permanent