Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le meilleur de 2018/19 - L'album de la fin de semaine : Mes souliers sont rouges, Ce qui nous lie | Page d'accueil | Le meilleur de 2018/19 - La Sido, Pour tout bagage on a 20 ans »

jeudi, 29 août 2019

La chanson française en juillet, dans la presse et sur le web

L'album de la semaine : Le meilleur de 2018/19 - La Sido, Pour tout bagage on a 20 ans

JM LE BIHAN

Nos Enchanteurs - Jean-Marc Le Bihan, 1953-2019

Tant que des gens se souviendront de ce chanteur de rue, tant que son portrait figurera sur le Mur des Canuts, à la Croix-Rousse, à Lyon, alors Jean-Marc Le Bihan se survivra. Pour l’heure, après pas mal d’années de maladie, le cœur de Le Bihan vient de lâcher prise. C’était en partie le cœur des gens, comme le nom de ce café-concert qu’il tint à Lyon de 2001 à 2003.

AVIGNON OFF

Francofans - Avignon Off 2019 en chansons, Par Yves Le Pape

Ils sont nombreux les artistes à venir chanter dans le cadre du Festival Off à Avignon. Ce sont des chanteurs et des chanteuses mais aussi des comédiens et des troupes qui proposent une belle variété de programmes. A côté des auteurs-compositeurs-interprètes, on peut découvrir de nombreuses propositions autour du patrimoine de la chanson qui de La Goulue à Brel, Brassens et Barbara permettent de redécouvrir des répertoires sous des angles parfois très originaux.

- Buridane, le chant et la poésie de l'existence

- Marjolaine Piémont sans le superflu

- Yoanna : le grand choc d'Avignon Off en chansons 2019

- Gatica et Laurent Lamarca à l'Arrache Coeur

SUZANE

Télérama - Suzane, nouveau phénomène de la chanson électro, en concert privé

C’est l’une des artistes les plus programmés de l’été. Suzane nous interprète, dans l'intimité du studio Harcourt, deux titres en live : “Anouchka”, et “L’insatisfait”.

La très dynamique Suzane (avec un seul n, et ce n’est pas son unique originalité) chante ce jeudi 25 juillet soir à Civray, dans la Vienne, au festival Au fil du son. En moins de six mois, sans même encore sortir d’album (juste un EP), elle est devenue l’un des nouveaux petits phénomènes de la chanson électro : ses clips font immédiatement mouche sur le net. Rythmes soutenus, textes directs et souvent autobiographiques, voix puissante (qui pourrait même évoquer celle de Piaf), gestuelle tendue et graphique…

PRINCE MIAOU

C'est déjà ça - Le Prince Miiaou: "Vivre de la musique est un combat"

Avec "Victoire", Maud-Elisa Mandeau a signé l'un de ses meilleurs disques, sans retrouver la couverture médiatique qu'elle avait réussi à attirer par le passé. Elle se prépare à tourner la page Dans "Victoire", il y a tout ce qui fait la griffe du Prince Miiaou. Une musique pop rock triturée avec inventivité, des angoisses enrobées de fantaisie, une démarche sensible et ambitieuse. "Je t'offre des parpaings toi des roses, tu m'offres des bouquets de ronces", chante-t-elle, retrouvant le goût des textes en français.
 
Sorti en septembre 2018, c'est peut-être son meilleur disque avec "Fill the blank with your own emptiness", l'album qui lui a valu une jolie notoriété nationale, en 2011. Mais cette fois, la couverture médiatique a été maigre. Encore trois concerts, et Maud-Elisa Mandeau passera à autre chose. Sans s'interdire de retrouver sa cape de Prince. Entretien avant un passage à la Fête du cognac, samedi 27 juillet.

ANGELE

Télérama - Quand Angèle s’alarme du réchauffement climatique en chanson

Dans une vidéo postée sur Instagram, la chanteuse dévoile une chanson, courte et spontanée, sur le réchauffement climatique et les critiques dont a été victime cette semaine la jeune Suédoise Greta Thunberg.

On la savait sensible au combat féministe (au point de le mettre en scène avec brio dans le clip de Balance ton quoi, en avril dernier), mais il est un autre sujet sociétal qui préoccupe Angèle : l’avenir écologique. Dans une petite vidéo postée ce jeudi 25 juillet sur Instagram, elle dévoile une courte chanson, aussi simple et directe qu’un cri d’alarme.

STEPHANIE BOULAY

Baptiste Vignol - Une étonnante clarté

« La corde à linge de mes cils / Pesante de gouttes à sécher… » (Ta fille) Dès la première plage de ce disque sorti en novembre 2018, Stéphanie Boulay impose sa poésie. Depuis combien d’années n’avait-on pas chanté la solitude avec autant de délicatesse? «Maman, tu sais, t’as fait ta fille / Pleine de défauts à cacher / Pleine de bobos à guérir…» Voilà une chanson rare. Aussi pure qu’un soleil naissant lorsqu’il couvre les champs d’une marée de clarté douce. Dans la chanson suivante, Des histoires qui ne seront jamais finies, la Québécoise parle du souvenir indélébile de certaines rencontres, lorsqu’elles se fixent en nous comme sur une plaque photographique.

DANIELE HEYMANN

Télérama - Mort de Danièle Heymann, grande critique de cinéma qui avait aussi côtoyé Brel et Barbara

La journaliste du “Monde” et “L’Express”, longtemps chroniqueuse dans l’émission “Le Masque et la plume”, avait aussi beaucoup fréquenté le monde de la chanson, en plus de celui du cinéma. Elle est morte à l’âge de 86 ans.

C’est l’une des plus grandes figures du journalisme culturel français qui vient de disparaître : Danièle Heymann, morte jeudi 25 juillet, à 86 ans. Il y a quelques mois encore, elle s’illustrait par sa vitalité et sa curiosité inextinguibles. Et en 2018, à l’occasion du quarantième anniversaire de la mort de Jacques Brel, Télérama lui avait ouvert les colonnes d’un hors série.

ANNE VANDERLOVE

Nos Enchanteurs - Anne Vanderlove, 1943-2019

Rien que de savoir qu’elle est de mère bretonne et d’un père peintre néerlandais, ça suggère en nous des effluves de pure poésie, de celle que, plus tard, chanteuse, Anne van der Leuwe, notre Anne Vanderlove, fit le miel de ses chansons. En 1965, de passage dans la Capitale, notre Bretonne découvre des chanteurs des rues et se met à écrire et composer des chansons. Qu’elle interprète Chez Georges, un cabaret d’alors. Deux ans plus tard, le grand public la découvre sur les ondes, quand s’y répand sa Ballade en novembre, qui fut un grand succès, son succès, incontestablement un titre d’importance légué pour toujours au patrimoine de la chanson

Télérama - Mort d’Anne Vanderlove, la “Joan Baez française” à la carrière cabossée

La chanteuse avait connu un succès fulgurant en 1967 avec sa “Ballade en novembre”. L’année suivante, elle chantait dans les usines en grève, portée par des idéaux de paix et de justice. Avant de se retirer du showbiz en 1972 pour se lancer dans la voie, finalement hasardeuse, de l’autoproduction..... En mai 1967, Anne Vandelove sort sa Ballade en novembre, qui se vendra à près de un million d’exemplaires. La France chavire au son de sa voix claire et vibrante, qui rappelle celle de Marie Laforêt. Et à sa mélancolie hors d’âge : « Il pleut/ Sur le jardin, sur le rivage/ Et si j’ai de l’eau dans les yeux/  C’est qu’il me pleut sur le visage… » Succès fulgurant.

PAUSE GUITARE

Hexagone - Pause Guitare 2019 : Les gagnants du Prix Magyd Cherfi

Le tremplin « Scène découverte », organisé à chaque édition du festival Pause Guitare depuis 2007, permet à chacun des groupes/artistes sélectionnés, issus de la francophonie, de jouer durant 25 minutes devant le public et un jury de professionnels. Notamment attribué, ces dernières années, à Barbara Weldens (2015), Emilie Marsh (2016), Dalton Télégramme (2017) et Govrache (2018), renommé Prix Magyd Cherfi en 2018, ce tremplin se déroule sur deux jours.

Le grand gagnant : Matéo Langlois

Prix du jury des professionnels et Prix du public, ce talentueux jeune toulousain remporte tout en 2019. Gagnant du tremplin de l’Entrepôt (voir ici) puis du Pic d’Or – double prix : jury et public – il est également retenu pour le Mégaphone Tour. Evoqué dans « Vu sur scène Détours de Chant » du dernier n° d’Hexagone, tout à la fois excellent musicien, amoureux des mots et showman, Matéo Langlois a délivré, à nouveau, une époustouflante prestation.

HOUELLEBECQ

Ouest-France - Aux Francofolies, Houellebecq se confie sur les chansons qui l'ont marqué

Michel Houellebecq était samedi aux Francofolies de La Rochelle pour évoquer les chansons qui l’ont marqué. Une bouffée de nostalgie puisqu'il a surtout évoqué des chansons d’enfance et d’adolescence. Dans une rencontre animée par le journaliste-écrivain Eric Fottorino, le public a écouté avec beaucoup d’intérêt ses réflexions inspirées par les chansons choisies.

La proposition lui a plu. Alors, il a accepté l’invitation des Francofolies à venir raconter les chansons qui l’ont marqué. L’occasion de découvrir que si le jeune Michel Houellebecq a passé beaucoup de temps à lire, la chanson venait juste après. « Le cinéma, non, je n’y allais pas. » Il se rappelle aussi qu’il n’a « pratiquement rien lu de contemporain ».

ASSARAF

Télérama - Ceux qui dorment dans la poussière

Archiclassique mais original : c’est la première réussite de ce disque. La deuxième, c’est qu’il ne parle quasi que de la mort… sans être morbide. Il mêle ­intrumentaux, chansons, ambiances ­sonores ; affiche une volonté poétique qui peut sembler pompeuse, mais témoigne d’un souci d’écriture assez rare.

MONSIEUR

Nos Enchanteurs - On va l’appeler Monsieur

C’est une voix androgyne qui nous surprend dès le premier titre, La cigale et le tzigane, idéalement placé pour définitivement accrocher nos oreilles et résolument explorer tout le dedans de l’album. Un album joyeux, ludique, accompagné d’un bout à l’autre d’une musique un rien vintage qui saute comme un jeune cabri au lait. En fait un bon swing coloré comme on n’en fait plus, comme on n’ose plus. Vous dire qu’on est ici loin du régime guitare-voix est un euphémisme.

LA PLANETE

Télérama - Vinyle ou streaming : quel support musical pollue le plus la planète ?

D’un côté, le vieux monde plastique du vinyle. De l’autre la modernité dématérialisée du streaming. Mais question impact écologique, le gagnant n’est pas forcément celui que l’on croit…

Guider le bras de la platine vers le glacis sombre du vinyle, puis laisser le diamant glisser sur ses sillons dans un crépitement familier. Chez beaucoup de puristes, c’est un geste sacralisé, un rituel presque.

KHÔL

Nos Enchanteurs - C’est Claire, c’est Khôl

Ce premier chapitre, cette première fois, c’est ce disque entre les mains. Un visuel dans le sombre de photos magnifiquement rendues dans la gamme des gris. Un nom, un titre d’album, mais est-ce un titre que ce Chapitre I ? Typo sobre, vernis sélectif. La classe. Le livret à l’intérieur est tout aussi beau, peuplé de photographies. Mais pas de la chanteuse. On ne sait rien d’elle, on ne la voit pas. Elle, c’est Khôl, comme cette poudre minérale qui pare le regard des femmes arabes. Si je vous parle de l’habillage du disque, c’est qu’on le regarde longuement, l’admire presque. On se dit que ce que contient le disque laser doit être aussi bien, aussi beau, que ce n’est pas possible qu’il ne le soit pas. Et on a raison.

 

00:00 Publié dans | Lien permanent