Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bonbon Vodou - Face aux appartements - Live @ Le Pont des Artistes | Page d'accueil | Clara Luciani - Les fleurs (live) »

jeudi, 03 janvier 2019

La chanson française en 2018

Le clip de la semaine - Pandore - À chaque mot de leurs apôtres

Pour finir en beauté cette année, 2 semaines en vidéos avec les palmarès de l'année 2018.

Celui de France Info et ses 10 jeunes talents à suivre assurément : Leïla Huissoud, Pandore, Evelyne Gallet, Antoine Sahler, Karine Clercq, Julien Bensé, Maud Lübeck, Anne Darban, Emma Beatson, Guillaume Poncelet.

Celui de Francofans: Feu! Chatteron, Alexis HK, Gaël Faure, La tribu de Pierre Perret, Christian Olivier, Dominique A, Miossec, Féloche, La Green Box, La Goutte et les meilleurs premiers albums : Bonbon Vaudou, Eddy de Pretto, Clara Luciani.

Celui de Valérie Lehoux et Télérama : Hollydays, Clara Luciani, Barbara Carlotti, Jean-Louis Murat, Eddy de Pretto et la chanson de l’année : Le Large, Françoise Hardy

Celui de RFI : Flavien Berger, Chamfort, Miossec, Chris, Eddy de Pretto, Delgres, Disiz, Johnny, Victor Solf (Her), Youssoupha

Nos Enchanteurs - Les disques de l’année 2018 : le choix de nos rédacteurs

Voici que, dans toute sa diversité, NosEnchanteurs se raconte à travers un classement de fin d’année. Tableau d’honneur de disques (c’est aujourd’hui, 24 décembre) puis de concerts mémorables (c’est pour le 26 décembre). Le « top 5 » officiel de NosEnchanteurs ? Non ! NosEnchanteurs, vous le savez pour nous lire chaque jour, ne parle pas d’une seule voix, si ce n’est celle du respect et de l’honnêteté qui nous animent. Nous n’avons pas tous forcément les mêmes préférences, n’achetons ni ne recevons les mêmes disques, ne nous retrouvons pas forcément aux mêmes concerts : difficile alors d’élire entre nous un artiste, un spectacle. Juste additionner nos coups de cœur et ainsi tenter un auto-portrait collectif, un selfie de groupe.

RFI - Top 10 des albums francophones de l'année 2018

Culturebox - Nos 25 chansons préférées de 2018

Les Inrocks

1 - FLAVIEN BERGER - CONTRE-TEMPS (PAN EUROPEAN RECORDING/ SONY ALSO)

Révélé en 2015 avec Léviathan, Flavien Berger est notre héros de 2018 avec le magnifique Contre-Temps. L'un des plus beaux disques français des dernières années.

Les Inrocks - Christine and the Queens - La marcheuse

Coup de coeur les inRocKs
On a décidé d'adopter la nouvelle technique efficace de Chris face aux critiques : enfiler une tenue de toréador, marcher très longtemps, sans jamais se retourner.

Le deuxième album, très attendu, de Christine and the Queens arrive dans les bacs ce vendredi 21 septembre. Mais avant de pouvoir écouter ce fameux Chris en intégralité, sa génitrice vient de faire une dernière offrande de taille au public qu'elle chérit tant.

Sans surprise, le nouvel extrait de “Contre-Temps” est une petite merveille pour les oreilles et le cœur.

Avec Maddy la nuit, Flavien Berger illustre parfaitement son nouvel album Contre-temps, qui verra le jour le 28 septembre prochain, toujours chez Pan European.

Culturebox - Nouvelle scène française : 10 jeunes talents à suivre assurément

La chanson française n'en finit pas de se renouveler. L'héritage est imposant, mais la nouvelle génération fait preuve d'inventivité, tout en s'inscrivant dans une tradition de textes poétiques, réalistes, humoristiques ou désenchantés. Tour d'horizon de disques déjà sortis ou à paraître en début d'année prochaine.

Télérama - Les meilleurs albums rock, classique, électro... de 2018 selon “Télérama”

Antidote - Brigitte Fontaine, éternelle punk de la chanson française

Chanteuse, comédienne et écrivaine, Brigitte Fontaine est aussi célèbre pour ses œuvres que son attitude iconoclaste, et sa liberté d’esprit inébranlable. Après une carrière prolifique à travers laquelle elle a fait de l’excès sa norme, elle souhaite aujourd’hui renouer avec la veine punk de ses débuts.

« On n’est pas là pour apporter la paix », clame Brigitte Fontaine lorsqu’elle débarque accompagnée d’un guitariste sur la scène de la Bellevilloise, esquissant une série de pas de danse qu’elle qualifie de « monkeywalk » – en clin d’œil ironique à Michael Jackson. Arborant une ample robe en tulle blanche et une paire de micro-lunettes à verre transparent, elle entame alors son morceau « Au diable Dieu » ; une vague d’excitation déferle dans le public. L’artiste, qui prétend avoir plus de 20 000 ans, n’a rien perdu de son aura iconoclaste.

Hexgone - Gérard Morel et les vingt-ans qui l’accompagnent

Vingt-ans de scène et mille concerts pour Gérard Morel ! Un tel événement ça se fête par une soirée spéciale, par un concert unique. C’était ce samedi 8 décembre à Privas, en Ardèche, son département. Voici un compte-rendu, un peu comme si vous y étiez, illustré par quelques jolies photos. Mais, et c’est bien dommage, sans les rires du public, sans la musique et les textes, sans le talent et le plaisir sur la scène, sans le parfum de bonne humeur et de bonheur dans l’air.

Gérard Morel arrive du haut de la salle, seul en jouant de l’accordéon, puis chante un de ses titres référence Les goûts d’Olga. Il vérifie, au passage, qu’une bonne partie des spectateurs la connaît et reprend les fins de phrase « Ajaccio, Olga connaît pas / Mais Calvi si ! / Les p’tits gros Olga n’aime pas / Les grands secs si / Que j’aime Olga, ça c’est sûr papa / Qu’Olga m’aim’ non !« . Arrivé en bas de la salle et à la fin de la chanson, il se dirige vers la scène, le rideau rouge s’ouvre et on voit et on entend les dix musiciens qui l’ont accompagné successivement pendant ces vingt ans.

Nos Enchanteurs - Kent, juste quelqu’un de bien

14 décembre 2018, Palais de la Mutualité, Lyon,

Pour le dernier concert de sa tournée dédiée à 40 ans de carrière, Kent avait choisi Lyon. Ses fans de toujours étaient au rendez-vous, les nouveaux aussi, pour partager une émotion palpable, authentique, communicative sur scène et dans la salle archi-comble.
 
Au fil des mélodies et des duos, le charme a opéré, repris en chœur par des vrais gens. Et Kent d’offrir à son public des jardins de tendresse tout droit sortis de son panorama. « Ne soyez pas intimidés, on se connaît déjà ! » En première partie, les riffs rock d’Alice Animal avaient déjà chauffé l’ambiance, de créations en reprises. La venue de Tahiti Boy – David Sztanke –, chargé des chœurs sur le dernier opus La Grande Illusion, a distillé des instants de grâce, jusqu’à l’arrivée de Frédéric Bobin, superbe complice en harmonie d’un Kent généreux et visiblement aussi heureux que nous.

00:00 Publié dans | Lien permanent