Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'album de la fin de semaine : Jeanne Moreau, Le tourbillon de ma vie (Best Of 2017) | Page d'accueil | Le Hall de la chanson : Au fil de l'oeuvre, entretien avec Anne Sylvestre »

dimanche, 15 octobre 2017

Le Devoir - Dans le bloc opératoire de Pierre Lapointe

Le chirurgien de la chanson sort pinces hémostatiques, scalpel, cordes et rimes riches

Dans le livret qui accompagne La science du coeur, à la page des remerciements, Pierre Lapointe propose un mode d’emploi. « Ce disque a été conçu pour être écouté sans interruption. Il est d’une durée de 36 minutes et 23 secondes. Laissez de côté les réseaux sociaux et autres occupations et concentrez-vous sur ces quelques chansons durant les 37 prochaines minutes, vous en sortirez transformés. Je vous le promets. » Il dit vrai.

Promesse tenue. Le bruit de vent qui lance la chanson-titre nous emporte, et l’on ne se dépose qu’à la fin de La lettre, triste et belle chanson signée Pierre Lapointe-Daniel Bélanger, sur l’écho esseulé d’une note de piano. Je dirais même plus : essayer de quitter cet album en cours d’écoute, ça tient de l’abandon de poste en plein combat. Une désertion du coeur.

Lire la suite
____________________
____________________

08:45 Publié dans | Lien permanent