Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Indochine, J'ai demandé la lune | Page d'accueil | Simple Twist of Fate [Sarclo chante Dylan en Français] »

dimanche, 17 septembre 2017

Le blog du Doigt dans l'Oeil - Sarclo a ses règles, sixième et septième jours..

Sixième règle : se donner un style et s’y tenir, et CHAIRIR* LA SONORITÉ DE CHAQUE SYLLABE. Certaines chansons peuvent venir en une heure et d’autres demander des mois de chantier, ne pas renoncer, ne rien se pardonner. Les « e » muets qui font un pied dans une strophe et n’en font pas dans l’autre, les consonnes qui s’entrechoquent comme un pot de chambre qui dévale les escaliers, les césures qui se baladent sans rythme ni raison, les voyelles qui se suivent et n’ont pas de sonorité, les verbes qui changent de temps pour arranger un vers, voilà des péchés souvent audibles dans les oeuvrettes de certains de mes aspirants collègues. Si vous lisez ça dans une chanson, ce n’est pas une chanson, c’est une merde.

En contradiction avec mon article concernant les adjectifs j’ai eu le bonheur de lire ces vers. Pensez à la façon si soignée de Thiéfaine de mâcher ses syllabes et jouissez de cette sonorité irréprochable. Les chansons sont trop courtes pour les attifer de phrases mollassonnes…

Lire la suite
_____________________
_____________________

09:00 Publié dans | Lien permanent