Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Indochine "Savoure le rouge" | Page d'accueil | Indochine "L'aventurier" »

samedi, 16 septembre 2017

Le blog du doigt dans l'oeil - Sarclo a ses règles. Ou comment fabriquer des chansons… quatrième jour.

Quatrième règle ÉVITER LES QUATRIÈMES DE COUVERTURE. Une chanson ne sert pas à clarifier une situation ou une pensée, mais à l’interroger. Une idée ou un sentiment n’a d’intérêt dans une chanson que s’il charrie de l’incertitude. « Mais voilà que tout au bout de la rue est arrivé un limonaire avec un vieil air du tonnerre qui nous a fait chialer tant et plus » (Caussimon, « Comme à Ostende »). Chaque fois qu’on entendra la chanson le limonaire va démarrer autre chose dans votre esprit et vous emmener à un autre endroit. Si à la lecture d’une chanson vous pouvez déterminer ce que l’auteur a voulu vous dire, si à chaque écoute le sens en est le même, ce n’est pas une chanson, c’est une merde.

Lire la suite
_______________
_______________

08:50 Publié dans | Lien permanent