Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Marjo - Chats sauvages | Page d'accueil | Claire Di­ter­zi, Rosa la Rouge - Teaser »

mardi, 23 mars 2010

Jean Ferrat

Tous ces articles ne sont plus forcément en ligne au moment où vous lirez cette page

Dernier hommage à Antaigues, en vidéo

Un rectificatif de Natacha Ezdra
"Je me permets de vous écrire, car je viens de lire sur internet votre page consacré à Jean Ferrat, ainsi que l'annonce de mon spectacle au Festival des Giboulées de Goulaine. Tout d'abord je tiens à vous remercier d'en avoir parlé et je souhaitais juste apporter un petit réctificatif. Ce spectacle a été créé à Antraigues en décembre 2009 et la première a eu lieu là-bas le 19 décembre puis trois soirées en janvier à Paris, puis à Lyon... Je veux dire que ce n'était pas une première, hier soir et que mon "bonheur" dans ces jours douloureux c'est que Jean Ferrat était au courant de ce spectacle, qu'il a vu et auquel il a apporté tout son soutien..."

LE MONDE, Véronique Mortaigne | 27.03.10 | Analyse : La chanson française et le monde disparu de Jean Ferrat
La disparition d'un chanteur laisse orphelin. Au-delà des actes compassionnels qui sanctifient l'absent, elle crée un vide inconscient presque immédiat. Parce que la chanson est un art intime tout autant qu'il est massif et partagé. Jean Ferrat est mort, le 13 mars, aux derniers froids d'un hiver rude, il s'était volontairement effacé du paysage médiatique, qui l'avait traité avec une indifférence vexée, et vexatoire. De son Ardèche d'adoption, il avait continué de régner sur une part d'ombre individuelle, qui inciterait à une insoumission civilisée. Ferrat avait une couleur politique marquée, à gauche tendance PCF, mais ce n'est pas cela qui touchait obligatoirement
.

Chansons que tout cela - Jean Ferrat, Henri Gougaud et Christine Sèvres
Pour terminer cette semaine sur Jean Ferrat (mais d’autres chansons apparaîtront bien sûr régulièrement sur ce blog), clin d’œil à l’un de ses meilleurs auteurs, Henri Gougaud, et apothéose avec Christine Sèvres, femme et chanteuse exceptionnelle avec laquelle Ferrat vécut pendant plus de vingt ans.

Chansons que tout cela - La mer, lyrique, selon Ferrat
En décembre 1965, dans l’excellent premier 30 cm de Jean Ferrat, exemplaire de sa diversité d’inspiration (Potemkine, C’est si peu dire que je t’aime - d’après Aragon -, Les Belles Étrangères, Je ne chante pas pour passer le temps, La voix lactée (S.G.D.G.), C’est toujours la première fois, Le Sabre et le goupillon, On ne voit pas le temps passer…), figure une chanson dont Claude Delécluse a écrit le texte : Raconte-moi la mer.

Chansons que tout cela - Le paradoxe chanson selon Ferrat
Jean Ferrat a toujours pris la chanson d’expression (c’était son terme) très au sérieux. Bien entendu, elle revêt chez lui différentes formes, et à côté des grandes envolées poétiques, amoureuses, humanistes… il a écrit des pamphlets « partisans », caustiques, ironiques… et des « petites » chansons, tout aussi nécessaires, avec leur mélodie accrocheuse et leur intemporalité.

Le boc-notes Chanson de Télérama - Enfin des biographies de Jean Ferrat : la première devrait paraître dès avril sous la plume sensible du journaliste Jean-Dominique Brière (éd. de l'Archipel). Une autre, sans doute plus épaisse car en chantier depuis plusieurs années, est attendue chez Fayart pour septembre. Elle sera signée Daniel Pantchenko

Chansons que tout cela - Aragon en JF
Jean Ferrat est indiscutablement celui qui a fait le plus descendre la poésie d’Aragon dans la rue, parce qu’il a toujours cherché l’angle chanson, n’hésitant pas à « trafiquer » à l’occasion telle ou telle strophe, isolant, intervertissant tel ou tel vers pour dessiner un refrain.

Chansons que tout cela - Jean Ferrat chante Federico Garcia Lorca
À juste titre, en matière de poésie, on associe toujours Aragon à Ferrat. Pourtant, il l’a dit et répété, le premier choc poétique lui vint de Federico Garcia Lorca quand il le découvrit, à l’adolescence. Plus tard, dans une maison d’édition, il rencontra un compositeur nommé Claude-Henri Vic, qui lui montra une mélodie d’esprit flamenco sur laquelle personne n’avait encore réussi  à écrire un texte.

Chansons que tout cela - Berceuse à Jean Ferrat
Depuis son décès, Jean Ferrat est partout à la une. Certes, des millions de gens sincères, bouleversés, ont lâché la bonde à leur émotion, comme aurait dit son ami Brassens, et c’est sa victoire éternelle ; mais ceux qu’il « emmerdait » avec constance, ceux qui l’ont censuré, voire les faux-culs et autres charognards de tous poils, pointent par grappes sur le petit écran et au tiroir-caisse des média.

L'Humanité - Le bloc-notes de Jean-Emmanuel Ducoin
Unique(s)

Sanglots
. À l’instant de désorientation, les yeux grands fermés, alors qu’il faut non pas élever la voix mais son exigence, comment ne pas trembler au moment d’écrire ce nom  : Jean Ferrat  ? Nuits blanches sous les embrasures tourmentées d’une destinée en ampleur, qui s’enfuit soudain dans le chaos désordonné de tout ce qui tremble et palpite, de tout ce qui lutte et se bat. Intranquillité. Meurtrissures visibles. Évanescence assumée. Et pourtant. Avancer – déjà avancer. Comme une assignation à poursuivre. Pour lui, pour nous, pour tous.

Le Point - Ferrat l'insoumis
L'un des derniers monstres sacrés de la chanson française s'est éteint. Portrait d'un combattant .
Brel, Brassens, Ferré et Ferrat, le cercle des poètes disparus s'est définitivement refermé. Jean Ferrat, dernier représentant d'une génération de chanteurs engagés, s'en est allé, à 79 ans , terrassé par le cancer, à Antraigues-sur-Volane, dans l'Ardèche

C'est ma tournée - Ferrat, tout simplement, par Philippe Barbot
L'ultime géant, le dernier des mohicans, le poète révolté, l'Ardéchois au cœur fidèle... plutôt que d'ajouter des épithètes inutiles au concert d'hommages qui a accueilli la disparition de Jean Ferrat (dont les obsèques ont lieu aujourd'hui), juste quelques chansons pour se souvenir.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Du devoir de se taire
À cultiver une improbable originalité, on finit parfois à côté de la plaque, et c’est peu dire ! Dans un article consacré au décès de Jean Ferrat, le journaliste Serge Kaganski vient d'en faire la démonstration. Mais à relire la devise de son blog (« Serge s’exprime librement sur tous les sujets auxquels il ne connaît rien »), il n'y a pas grand chose à faire face à un monsieur de cet acabit. Il casse toujours la baraque ! Ce qui est tellement pratique quand on écrit n'importe quoi... Et pourtant. Faut-il laisser passer ce genre de raccourcis sans réagir?

Libé - «Il avait quelque chose de Victor Hugo»
Interview : Jean-François Kahn, journaliste et spécialiste de la chanson, analyse l’œuvre de Ferrat:

Par ALEXANDRA SCHWARTZBROD
On connaît Jean-François Kahn comme journaliste (il a fondé l’hebdomadaire Marianne en 1997), essayiste (l’Abécédaire mal pensant, entre autres) et homme politique (il s’est présenté sur les listes Modem aux européennes); c’est aussi un fin connaisseur de la chanson française, et notamment du parcours de Jean Ferrat.

L'Express - Ferrat, la rime et la raison, Par Gilles Médioni
La Montagne, Potemkine, Que serais-je sans toi ?... Ce tendre révolté laisse une marque indélébile dans la chanson française. Poète épris d'Aragon, artiste militant, Jean Ferrat sera enterré ce mardi 16 mars à Antraigues-sur-Volane, le village d'Ardèche où il vivait depuis des années.

L'Humanité - Jean Ferrat « Au plus profond du peuple »
Par Edmonde Charles-Roux, écrivain, présidente de l’académie goncourt, 
co-présidente des amis de l’humanité.
Quelle idée vous faites-vous de Jean Ferrat, en ces heures d’émotion  ?

Edmonde-Charles Roux
. Un magicien, une qualité de voix, une qualité d’homme tout à fait exceptionnelles. Inspiré comme un poète, musical rien qu’en parlant. De mon point de vue, c’est l’un des plus grands chanteurs du siècle. Je ressens sa disparition comme un trou énorme. C’est quelqu’un qui va nous manquer horriblement.

Marianne - Jean Ferrat, c'était ma France
Les obsèques de Jean Ferrat ont lieu aujourd'hui, en Ardèche. Guy Konopnicki revient sur « son » Ferrat, ce communiste indépendant qui chantait la France en associant le patriotisme à la révolte.

LEMONDE.FR | 16.03.10 | Jean Ferrat, "c'était ma jeunesse"
Chaude et grave, la voix de Jean Ferrat était entrée dans les foyers français en 1964 avec "La Montagne". Les internautes du Monde.fr rendent hommage au chanteur mort le 13 mars.

Le site Web de Jean Ferrat

RFI, Bertrand Dicale - Disparition de Jean Ferrat : Un artiste engagé
Jean Ferrat est mort samedi 13 mars 2010 à l'âge de 79 ans. La femme est l'avenir de l'homme, La Montagne, Ma môme, Nuit et brouillard, Que serais-je sans toi ?... Sa voix et ses textes auront marqué la chanson française des 50 dernières années.

L'Express - Jean Ferrat, un homme en colère, Par Gilles Médioni
L'auteur de La Montagne est décédé ce samedi à l'âge de 79 ans. En 2003, le chanteur engagé sortait de sa retraite ardéchoise et renouait avec les coups de gueule sur l'état du monde, la vie politique... mais surtout la poésie et la chanson.

Libération - Jean Ferrat se désengage
De «Potemkine» à «La Montagne», il était entré dans le patrimoine de la gauche et de la chanson française. Le «crooner rouge» a quitté la scène, à 79 ans. Par GILLES RENAULT
D’aucuns liront comme un ultime symbole le fait que Jean Ferrat soit mort un week-end d’élections. Peu, comme lui, avaient en effet autant incarné la notion d’engagement dans la chanson, à une époque où chaque syllabe détachée valait encore son pesant d’indignation, à l’instar d’un Quatre cents enfants noirs balançant dès 1963 sur un swing jazzy: «Quatre cents enfants noirs/Dans un journal du soir/et leurs pauvres sourires/Ces quatre cents visages/A la première page/m’empêchent de dormir…»

La Croix - Jean Ferrat, la liberté pour muse
La mort du chanteur, samedi 13 mars, à l'âge de 79 ans, suscite une vive émotion. Considéré comme le dernier des géants de la chanson, il avait chanté Aragon et l’amour, la fraternité et l’engagement, dénoncé les injustices et, avant tout le monde, privilégié la qualité de vie aux chimères de la gloire...

La Tribune de Genève - Jean Ferrat: l’amour est cerise
DECES | Le chanteur «engagé» était aussi un grand amoureux de la vie et de ses plaisirs.
Prenez-en de la graine, jeunes gens! Quand en ajustant «vos petits couplets», il vous vient l’envie d’évoquer les plaisirs de la chair, songez qu’un poète s’y osa avec un rare bonheur.

En décembre 1979, Georges Brassens déclarait dans VSD : "S’il fallait faire un palmarès de mes chanteurs préférés, je dirai qu’en France il y a cinq grands : Charles Trenet, Tino Rossi, Jacques Brel, Jean Ferrat et Guy Béart. J’insiste sur Guy Béart, car on l’oublie toujours."
En 1979, Brel reposait déjà aux Marquises. Tino Rossi mourrait en 1983, deux ans avant la première édition des Victoires de la Musique. Jamais honoré par ses pairs, Charles Trenet rendit l'âme en 2000. Jean Ferrat, lui, vient de s'en aller. Son ultime compilation, sortie fin octobre 2009, se sera vendue, au jour de sa disparition, et sans aucune promotion (!), à 145 000 exemplaires. Mieux que les derniers disques de Mylène Farmer, Benjamin Biolay, Charlotte Gainsbourg ou Gérald de Palmas !

All access, le blog de Gilles Medioni - Jean Ferrat est mort. Je me souviens de notre dernière rencontre.
Un poète a disparu. Un poète engagé, et tendre et joyeux. Jean Ferrat est mort à 79 ans, triste hiver. Je me souviens de notre dernière rencontre fin 2002 à Paris.
Gérard Meys, son ami, le patron des disques Meys, avait organisé pour nous trois un déjeuner dans un restaurant italien près de La Madeleine. J'étais bien sûr très impressionné de rencontrer ce chanteur si rare et si chaleureux, l'un des 2  F - avec Ferré - de la chanson française. Ferrat a bercé mon enfance: à l'époque, ses chansons comme La Femme est l'avenir de l'homme, passaient encore à la radio. Sans compter Mon Vieux, de Daniel Guichard, dont il avait écrit la musique.

Midi Libre - Merci Jean Ferrat
Jean-Michel Bovy, président de l'association Chant Libre qui organise le festival Chansons de Parole, a demandé à Jofroi, son directeur artistique, de rendre hommage à leur parrain disparu, Jean Ferrat au nom de toute l'équipe.
« Pour le festival Chansons de Parole, plus qu'un ami, c'était un modèle, une ligne de conduite... et notre parrain, toujours présent à chaque ouverture, complice, souriant, partageant joie et simplicité avec le public et les artistes. Merci Jean Ferrat !

Le Journal de Québec - Jean Ferrat avait chanté une ultime fois à Québec
Jean Ferrat, dont les obsèques ont lieu aujourd’hui, avait chanté pour la dernière fois à Québec.
La nouvelle de la mort du géant de la chanson française a particulièrement ébranlé Marcel Auclair, qui, en tant qu’organisateur en chef de la Semaine internationale de la chanson, présente, chaque année, au Colisée, un grand événement choral. Le 21 août 2004, à sa deuxième édition, la manifestation réunissant plus de 400 choristes avait rendu hommage à Jean Ferrat.

En vidéo : France 2, Jean Ferrat, un chanteur engagé

L'ALBUM DE LA SEMAINE

 

Le Dossier du Dauphiné Libéré, Ardèche : HOMMAGE A JEAN FERRAT
Retour sur la vie du chanteur en Ardeche, son combat contre le cancer, les réactions dans son village, ses plus belles chansons en vidéo...
______________________

INA, le 14 novembre 1994 - Ferrat 95
JEAN FERRAT EST L'INVITE DE MICHEL DRUCKER, CE SOIR, DANS UNE EMISSION QUI LUI EST SPECIALEMENT CONSACREE, TOURNEE EN ARDECHE. ETIENNE LEEHARDT LUI DEMANDE DE PRESENTER SON NOUVEL ALBUM, "FERRAT 95".

INA - Discorama - 06/12/1964 : Jean FERRAT découvre les Cévennes
Jean FERRAT raconte comment il a rencontré un pays qu'il aime et qui va compter pour lui: les Cévennes;" la-bas les gens ont le sens de ce qu'est leur vie". Anecdote sur une vieille femme qui faisait une soupe merveilleuse (détail dont se souviendra Jean Pierre CHABROL)

INA, Au delà de l'écran - 15/03/1964 - A Ivry chez Jean FERRAT
Jean FERRAT et Anne Marie CARRIERE dans les rues d'Ivry. Ils se rendent chez le chanteur. Pano sur le paysage de toits d'immeubles et d'usines vu de la fenêtre. FERRAT au piano, puis répond au téléphone. Coup d'oeil sur ses disques avec celui de Christine SEVRES sa femme. Photo du couple encadré. Le commentaire amusé d'Anne Marie CARRIERE est off.

OZAP - Mort de Jean Ferrat : déprogrammations et hommages
uite à la mort de Jean Ferrat, plusieurs médias ont décidé de modifier leurs programmes pour rendre hommage au chanteur disparu à l'âge de 79 ans.

Le Figaro - La mort de Jean Ferrat
Le chanteur s'est éteint en Ardèche samedi à l'âge de 79 ans. Retour sur la vie d'un artiste engagé, au service de tous les combats pour la fraternité, la révolte et l'idéal communiste, mais également un poète fou d'Aragon, qu'il a interprété avec talent.

Libé Lyon - Un souvenir (presque) ardéchois de Jean Ferrat
CHANSON -
C'est un souvenir qui remonte à quelques années, un reportage dans le Gard pour Libération. A Barjac, aux frontières de l'Ardèche, un joli festival, Chanson de paroles, dont le parrain s'appelait Jean Ferrat.

France Info - L’hommage à l’un "des derniers géants"
C’est l’expression choisie par Michel Drucker pour rendre hommage au chanteur disparu. Il le connaissait bien, réticent à passer à la télévision, le chanteur était sorti de son silence en 2003, pour l’émission "Vivement Dimanche".

Le Parisien - ECOUTEZ. L'adieu bouleversant d'Isabelle Aubret à Jean Ferrat
La chanteuse Isabelle Aubret, dont le répertoire compte de nombreuses chansons de Jean Ferrat, lui a rendu un émouvant hommage sur scène samedi en fin d'après-midi à Tours (Indre-et-Loire) en interprétant devant plusieurs milliers de spectateurs, son titre fétiche «C'est beau la vie !».

L'Alsace - Isabelle Aubret et plus de 4000 personnes rendent hommage à Ferrat
La chanteuse Isabelle Aubret, très proche amie de Jean Ferrat dont elle a inscrit de nombreux titres à son répertoire, a rendu devant plus de 4.000 spectateurs à Tours un touchant hommage au chanteur décédé samedi à l'âge de 79 ans.... Après avoir interprété «Aimer à en perdre la raison», Isabelle Aubret chante trois autres chansons de Ferrat: «Ma France», «Que la montagne est belle», reprise par les spectateurs, et enfin «Que c'est beau la vie». L'émotion est alors à son comble, le public applaudit debout.

L'Alsace - En Ardèche, Antraigues pleure Jean Ferrat
«Un homme comme un autre»: les habitants d'Antraigues-sur-Volane, où Jean Ferrat s'était retiré depuis de nombreuses années, pleuraient samedi le chanteur qui faisait la fierté de ce coin perdu de l'Ardèche.

23:39 Publié dans | Lien permanent

Commentaires

Grande musique, j'ai vraiment apprécié l'écoute, aussi, vous a donné beaucoup de bons liens, merci.

Écrit par : forex | vendredi, 24 juin 2011