Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« "Ne me quitte pas" : les coulisses du plus grand tube de Brel | Page d'accueil | Cali - L'affiche Rouge avec Steve Nieve »

mardi, 09 octobre 2018

1963, Jacques Brel contre la "sagesse" de la génération "yéyé"

On a beaucoup écrit sur Jacques Brel. Les femmes qu’il a aimées avec passion, sans jamais quitter vraiment son épouse. Son culte de l’amitié « virile », celle des sorties entre hommes dans un bistrot, à refaire le monde en buvant jusqu’à plus soif. Son aisance à se raconter dans les médias, faisant de lui un excellent « client » de la télévision avant l’heure. Dans ses interviews, justement, il livrait avec sa fougue habituelle toute sorte d’aphorismes et de jugements sur des sujets aussi variés que le show-biz, les livres, la musique, les femmes, le sens de la vie...

Lire la suite
__________________
__________________

22:22 Lien permanent