Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 07 mars 2019

Cléa Vincent - Samba

L'album du jour : Nawel Ben Kraiem, Par mon nom

Nawel Ben Kraïem - Mer promise (Live Session)

Ça Sophie comme ça !

Extraits des concerts réalisés en octobre 2017 à la MJC de Novel (Annecy) et Artootem (Meythet) Sophie Martin : chant, guitare, paroles et musique

Nos Enchanteurs - Sophie Martin, l’élégance faite chanson

8 février 2019, Salle des tilleuls, Viricelles (42),

C’est un grand risque de s’exposer à un public qui ne vous connaît pas, qui n’est pas spécialement venu pour vous mais pour celui qui suivra. Ça l’est moins quand on est en un tel endroit, à Viricelles, qu’on sait être comme non un sanctuaire de la chanson mais comme un lieu bienveillant, accueillant, au public curieux, exigeant. Et accueillant.

Lire la suite
__________________
__________________

Le clip de la semaine : Dimoné & Kursed - C'est nickel

L'album de la semaine : Dimoné, Mon Annonce

L'actualité de la chanson française du 22 au 28 février

Les artistes de la semaine : Cléa Vincent, Soan, Dimoné, Frédéric Lo, Nawel Ben Kraïm.

L'album de la semaine : Dimoné, Mon Annonce

Le clip de la semaine : Dimoné & Kursed - C'est nickel

Les vidéos de la fin de semaine : les finalistes du Prix Moustaki 2019, Leïla Huissoud, K!, Bastien Lucas, Morisse, La Pieta, Rovski, Siau

PRIX GEORGES MOUSTAKI

La finale du 9ème Prix Georges Moustaki aura lieu le 7 mars 2019 à 20h00, au Centre Malesherbes Sorbonne Université, 108 Boulevard Malesherbes, 75017 Paris (métro Malesherbes, ligne 3), en présence de Jean Guidoni (Président du jury) et du duo Aliose (marraine et parrain de la promotion #9).

CLEA VINCENT

France Inter - Cléa Vincent ou la fausse ingénue

« Nuits sans sommeil » est le deuxième album de Cléa Vincent dont elle est l’auteur compositrice et interprète.

.... Lorsqu’on parle de Cléa Vincent, on est systématiquement ramené à Michel Berger et Véronique Sanson. C’est ainsi. Non pas pour évoquer la noirceur de leurs amours presque gémellaires, ou la plongée dans la mythologie sex, drogue & rock’n’roll de la Sanson française, mais plus pour caractériser chez Cléa Vincent, la précision méticuleuse qu’elle emploie pour réussir de vraies chansons pop bien charpentées comme le fit Michel Berger. 

FREDERIC LO

Télérama - Frédéric Lo, Hallelujah !

A force, on avait fini par douter qu’il existe vraiment, ce Frédéric Lo dont le nom résonne comme un label qualité dans la chanson pop et chic depuis quinze ans — plus précisément depuis sa réalisation du miraculeux Crève-cœur de Daniel Darc (2004). Car si son nom revient souvent, on ne le voit jamais ; et s’il n’y avait Wikipédia, on ignorerait qu’en 1997 et 2000 il avait déjà sorti deux albums.

NAWEL BEN KRAIEM

Nos Enchanteurs - Nawel Ben Kraïem, entre racines et modernité

Nawel Ben Kraïem n’avait pas la bonne voix…trop grave, trop voilée, dans la Tunisie de son enfance. Pas le bon physique, quelle idée de porter des cheveux blonds. Pas l’envie de rentrer dans des cases, pas l’envie d’oublier ses racines : « J’ ai pas de soleil / J’ ai pas de vent / J’ai pas de sable / J’ai pas d’ enfants » (Par mon nom).

BIOLAY

Télérama - Benjamin Biolay : “Certains voudraient qu’on déteste les Gilets jaunes. Ce n’est pas mon cas.”

Dans les coulisses de l’Olympia, alors qu’il s’apprête à donner le dernier concert de sa tournée en duo avec Melvil Poupaud, Benjamin Biolay, détendu mais un peu accablé, raconte la France troublée qu’il vient de traverser. 

Mercredi 20 février, l’Olympia. Trois personnes font le pied de grue devant l’entrée des artistes. Elles guettent quoi, une star ou un Uber ? Pas le temps de le leur demander, je m’engouffre dans le sas sécurité.

LEILA HUISSOUD

Soul Kitchen - Auguste et Popeye

Leïla, ne t’inquiète pas, cette histoire finit bien.
Jeudi dans la nuit, j’avais écrit les premières lignes de ma chronique consacrée à ton album. Auguste. Ça attaquait méchant. Ça attaquait comme ça. Tout avait commencé la veille…

Berges du Rhône, je questionne.
— Si tu veux, je m’occupe de l’album de Leïla Huissoud.
Lui sourit. Il aurait même pu se marrer. Il se doute. Cette « chanson française » n’a rien pour m’attirer. Cette chanson française me passe au-dessus. Je ne parle pas des chansons qui viennent de France. Non, je parle de cette chanson qui se fait appeler française, s’érigeant en monopole. De cette chanson, là, qui se reconnait de loin. Au même immuable accord de guitare sèche. Au premier phrasé. Cette chanson qui manque de tout, sauf d’ennui. Mais on se justifie, on se proclame alors chanson à textes. Comme si les autres chansons de France, elles, n’en avaient pas. Elles en ont.

LA PIETA

Longueur d'ondes - La Pieta

Beats hip hop, textes méchants, voix slam, La Pietà fracasse rock et rap,puise dans sa propre existence pour mieux divulguer l’universel. Derrière cette évidence se niche cependant le parcours de toute une vie. Très secrète par crainte de l’exposition, La Pietà accepte ici de se dévoiler. Un peu.

La Pietà ne surgit pas de l’inconnu. Compositrice de nature, elle agrippe une guitare à quinze ans, puis, après avoir œuvré au sein d’un groupe, se lance, en 2012, dans une première carrière solo (sous une identité qu’elle souhaite désormais garder secrète). La Pietà en conserve aujourd’hui un sentiment amer : « Je fais de la musique depuis une quinzaine d’années. Il y a eu pas mal d’aventures, dont une avec une maison de disques qui ne s’est pas très bien passée puisqu’elle m’a rendu mon contrat (ce qui arrive à beaucoup d’artistes). Évidemment, quand tu es en plein développement de ton projet et que tu essaies de sortir un album, cela devient compliqué. Du coup, j’étais un peu perdue, tout simplement. À cette époque, je m’étais dit que j’allais arrêter la musique, que j’en avais fait le tour. Car même si je prenais du plaisir à jouer, le côté business me déplaisait. J’ai donc stoppé ce projet pour partir vers autre chose… Mais on ne peut jamais choisir d’arrêter ou pas la musique ! »

BASTIEN LUCAS

Mandor - Bastien Lucas : interview pour Fracanusa

J’ai connu artistiquement Bastien Lucas avec un EP 4 titres sorti en 2014, L’autre bout du globe. Puis je l’ai rencontré et vu sur scène car il a participé au Pic d’Or en 2015 (où  il a remporté le Pic d’Argent).  J’ai apprécié ses mélodies mélancoliques, sa poésie et la douceur qui émanait de lui. « Un petit quelque chose du monde de Mathieu Boogaerts qui aurait croisé celui des musiques élaborées d’un William Sheller » explique à juste titre le dossier de presse de l’artiste.

SIAU

La Parisienne - Rencontre Parisienne avec SiAu un talent à suivre de très près !

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je suis SiAu, auteur, compositeur et interprète. Je chante des chansons électroniques assez planantes, contemplatives avec des sons qui craquent et qui grésillent un peu par moment. J’aime que cela ne soit pas linéaire et qu’il y ait un peu de relief. Je viens de Montpellier à la base et je suis maintenant banlieusard.

K!

Mandor - K! (Karina Duhamel) : interview pour La femme en boîte

Karina Duhamel sort un disque, humain, organique et intense. Celui d’une femme en quête de renouveau, de vérité et de simplicité, qui cueille sur son passage tous les possibles. La femme en boite prend pied dans l’intimité pour mieux s’élancer dans l’immensité. De la vie, du monde, des gens. D’un quotidien bouleversé, d’amours contrariées aussi. Une quête d’absolu, un appel d’air en souffle continu. Ce premier album produit par Fabien Tessier, « brave ses propres démons, empoigne le sentiment amoureux pour le tordre, le distordre et lui faire rendre l'âme ». Il vient de rentrer directement à la 7eme place dans le classement francophone QUOTA. Quant à K!, elle sera au Nouveau Casino en "release party" le 5 avril 2018 (co-plateau avec Tony Melvil).

LEO FERRE

Nos Enchanteurs - Léo Ferré, pour longtemps d’actualité

Ferré n’a beau plus manger que des racines sous le ballast, il n’en est pas moins d’actualité. En fait tout le temps. Tant que, régulièrement, nous consacrons dans ces colonnes la place pour chroniquer les disques et livres qui causent de Ferré et nous le chantent.

JEANNE PLANTE

Nos Enchanteurs - Jeanne Plante, couchée dans le chafouin…

Pour une belle plante, c’est une belle Plante. « Avec une grande robe rouge à paillettes fendue à la Sylvie Vartan et une perruque rouge avec des cheveux qui vont toucher les étoiles. Ridicule et femme fatale. Et sensuelle, qui ne se prend pas au sérieux » dit-elle d’elle-même. Qui plus est « chafouin », pas même au féminin, même si elle fouine ici, si elle couine là.

ARLETTE KOTCHOUNIAN

Télérama - L’amoureuse de Ray Charles, l’amie de Nougaro et d’Higelin, nous ouvre ses dossiers

Arlette Kotchounian fut l’intime de géants de la musique française et internationale, qu’elle a photographiés pendant des années. A 77 ans, elle nous a montré un peu de ses archives, pour le plaisir, dans l’intimité de son appartement aux allures de caverne d’Ali Baba…

Ce midi, je déjeune avec Arlette. Ceux qui fréquentent un tant soit peu les concerts parisiens de chanson ou de jazz l’ont forcément croisée. Arlette, un petit gabarit de 77 ans d’une vivacité sidérante