Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 03 août 2017

Nos Enchanteurs - Barjac 2017. Gauvain Sers… de la difficulté de l’héritage

Comparaison n’est pas raison et c’est avec des oreilles vierges sans l’influence des médias que je venais découvrir celui qu’on disait porter le flambeau d’une chanson « gavroche », marcher dans les pas d’un chanteur trébuchant mais toujours debout et présent dans les mémoires, resurgissant tel un phénix.

Evidemment, tout pourrait paraitre « sous influence », tout nous incite à ce jeu de miroir, de La bagnole de mon père voyage au cœur des inspirations, de la chanson française au rock, en passant par les révoltes et les indignations que ce soit contre la montée du FN avec Hénin-Beaumont ou la radicalisation d’une jeunesse perdue et pervertie Mon fils est parti au djihad et en réponse l’élan national contre les attentats Entre République et Nation.

Lire la suite
_______________
_______________

Jeanne Moreau "La vie de cocagne"

Barbara "Le bel âge"

Zaza Fournier & Roland Romanelli - Un air d'accordéon (Accordéons-nous)

Claude Févre - Barjac m’en Chante 2017 – B. comme Fontaine et Véronique Pestel, Faire autrement…

Il arrive qu’un spectacle, qu’un concert, voire deux nous transportent très au-delà du divertissement. Les concerts de ce soir sont de ceux-là. De ceux qui  donnent un sens à la vie, à ses paradoxes. A  son ombre, à sa lumière.

Les artistes sont nos miroirs et nos lanternes. Sans eux où irions-nous, misérables funambules sur le fil de nos existences ? « Fragiles et debout » chante une jeune Julie…

On le sait tous, l’homme est fou, écrit Claude Nougaro au bout de sa mouvementée, « une vie de vertes et de pas mûres »… Comment faire alors ? Comment poursuivre sa route, atteindre ce jardin « d’odeurs comme en avaient les fleurs / Que l’on avait cru disparues »… Comment gagner l’espérance pour demain ?

Aussi éloignés que peuvent paraître les univers de Brigitte Fontaine et de Véronique Pestel, ils affrontent pourtant ce même dilemme existentiel. D’ailleurs ce soir c’est avec Jacques Prévert, avec le poème enregistré par Hervé Suhubiette et Lucas Lemauff que tout commence.

Lire la suite
___________________
___________________

Georges Chelon, La belle endormie (Charlie)

Jeanne Moreau "Le tourbillon"

Télérama - Charley Marouani, l'agent de Brel, Barbara et tant d'autres, est mort

Pour les amateurs de chanson, son nom était une référence : Charley Marouani, agent et ami d'une impressionnante liste d'artistes, est décédé samedi 29 juillet 2017, à 90 ans. Il avait accompagné, et en partie co-écrit, tout un pan de l'histoire de la chanson en France.

Le mot de Brel était devenu célèbre : « Pour m'endormir, je ne compte pas les moutons, je compte les Marouani ». De cette imposante fratrie (sept frères et sœurs) Charley était devenu le pilier. Du moins « le » Marouani de référence pour le monde de la chanson.

Lire la suite
__________________
__________________